OM-OL : L'interdiction de déplacement, Braillard évoque l'état d'urgence

OM-OL : L'interdiction de déplacement, Braillard évoque l'état d'urgence

Photo Icon Sport

A l'occasion de la 5e journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais ira défier l'Olympique de Marseille dimanche soir au Vélodrome sans ses supporters.

Ce n'est pas une surprise, les fans des Gones sont effectivement interdits de déplacement. Une habitude qui commence sérieusement à agacer les amateurs de foot dans l'Hexagone. Ce qui explique les nombreuses plaintes auprès du secrétaire d’État aux Sports Thierry Braillard, qui s'est servi de l'état d'urgence pour justifier ces interdictions.

« Il faut que tous les supporters comprennent une chose. On ne peut pas dire que notre pays est en guerre, lorsqu'on subit des événements dramatiques comme celui de Nice le 14 juillet dernier, que les forces de l'ordre sont monopolisées pour des missions extrêmement importantes et penser que nous vivons dans le monde des Bisounours et qu'on doit continuer comme avant, s'est défendu Thierry Braillard sur Radio Scoop. Nous sommes en état d'urgence. Quand il y a des déplacements jugés à risque, le préfet déploie des unités supplémentaires. Pour l'instant, ces unités-là ne sont pas disponibles. Voilà pourquoi nous annulons les déplacements. »

Braillard s'agace

« Je souhaiterais qu'il n'y ait pas d'interdiction de déplacement de supporters, puisque cela signifierait que nous ne sommes pas en état d'urgence et que notre pays n'a pas été frappé par de terribles événements, a-t-il poursuivi. Même si c'est une passion de supporter son équipe à l'extérieur, il faut aussi comprendre qu'il y a, en ce moment, une situation particulière. A force de me demander des explications, il faut aussi que les supporters les entendent. » Pas sûr que cette explication soit suffisante pour calmer ses détracteurs sachant que le gouvernement n'a pas attendu l'état d'urgence pour multiplier les interdictions de déplacement.