OL : Il y a une taupe qui balance tout, Aulas regarde à la FFF

OL : Il y a une taupe qui balance tout, Aulas regarde à la FFF

Photo Icon Sport

Chaque nouvelle information parue sur le dossier épineux de l’arrêt de la saison à son importance aux yeux de Jean-Michel Aulas.

Le président de l’Olympique Lyonnais ne laisse absolument rien passer, et réagit positivement ou négativement sur les réseaux sociaux au moindre écart à ses yeux. Dernièrement, c’est un courrier de l’UEFA adressé par son président Aleksandr Ceferin au sujet de la date de fin de saison du 3 août, finalement réclamée par l’instance européenne, qui a été divulgué par L’Equipe. Et cette fuite dans les médias, alors que la lettre était un sujet sensible et pas une communication publique, a mis en furie Jean-Michel Aulas. Après un premier tacle sur Twitter, le président de l’OL a utilisé son club pour balancer un communiqué dont il a le secret. Et en parlant de secret, il n’hésite pas à faire un rapport évident à ses yeux entre la FFF, qui était en copie de la lettre, et le fait que L’Equipe l’ait récupérée. Il faut dire que cette communication va plutôt dans le sens de son président Noël Le Graët, accusé poussé pour la fin de la saison prématurée en France, et qui se voyait là donner une justification imparable de la part de l’UEFA.

« L’Olympique Lyonnais a été très surpris de la publication hier par L’Equipe de la copie d’une lettre personnelle et confidentielle adressée vendredi soir par le Président Aleksander Ceferin à Jean-Michel Aulas et dont la Fédération Française de Football était seule en copie. Au-delà de cette publication qui ne s’explique que par une « fuite organisée », l’Olympique Lyonnais s’étonne de l’interprétation de cette lettre faite par les différents journalistes qui en ont fait écho sur le site comme dans le journal de L’Equipe. Le Président Aleksander Ceferin n’a en rien désavoué Jean-Michel Aulas mais il lui a simplement répondu que la date du 3 août, qui avait seulement été « suggérée » aux Associations, ne pouvait plus, à cet instant, être décalée (...) L’Olympique Lyonnais souhaite que l’Equipe fasse preuve de l’objectivité nécessaire à l’analyse d’une solution équitable pour tous les clubs professionnels qui ressortent déçus et pénalisés par les décisions trop hâtives et orientées prises par la LFP le 30 avril dernier, et en totale contradiction avec celles prises par les 10 premiers championnats européens concurrents de la France. Pour que chacun ait bien conscience des conséquences de cette décision de la Ligue, l’Olympique Lyonnais rappelle que le président de la DNCG a lui-même affirmé que l’on s’orientait vers un déficit d’exploitation du football français de près d’1,2 milliard € pour la saison 19/20 », a fait savoir l’Olympique Lyonnais, qui en veut visiblement autant à L’Equipe pour son interprétation, qu’à la FFF pour la fuite vers les médias.