Lens-Lille : Les incidents passés sous silence, Amazon s'explique

Lens-Lille : Les incidents passés sous silence, Amazon s'explique

De graves incidents ont eu lieu encore une fois sur un stade de Ligue 1, avec l’envahissement du terrain par des supporters lensois pour aller tout simplement en découdre avec leurs homologues de Lille dans leur parcage.

Ces problèmes sont intervenus à la mi-temps, et ont repoussé la reprise de la seconde période de 30 minutes, le temps que les autorités s’assurent que la sécurité était garantie pour les joueurs. Deux blessés sont à déplorer, dont un chez les forces de l’ordre. Amazon Prime, qui ne fait pas de pages de publicité pendant la pause, a pu retransmettre en direct ces incidents.

Mais la chaine sportive a décidé de ne pas les diffuser, et ce sont seulement quelques bribes d’images qui ont été montrées. En direct, le présentateur du match s’en est expliqué ouvertement, assurant qu’il s’agissait d’une volonté de la chaine américaine de ne pas mettre en avant les problèmes qui pouvaient avoir lieu en dehors du jeu. Ainsi, Thierry Henry, Mathieu Bodmer et Thibaut Le Rol ont surtout débattu sur la reprise du match, et les évènements de la première période. Un choix qui a pu surprendre, tant les téléspectateurs avaient pu suivre les évènements lors du récent Nice - OM, sans une couverture réduite. En tout cas, Amazon s’en est expliqué, certifiant surtout que ce n’était pas une consigne de la LFP. 

Une volonté de la chaine

«  Nous n'avons volontairement pas rediffusé les images ce soir. Thibault Le Rol l'a dit à l'antenne, c'est un choix éditorial qui n'est pas dicté par la Ligue. Rien ne nous empêche de revenir sur ces malheureux incidents demain dans Dimanche Soir Football, ce que nous ferons car c'est un fait marquant de la journée. Et c'est bien dommage », a fait savoir Amazon Prime pour expliquer sa discrétion sur ces évènements. Cela n’empêchera pas la commission de discipline de se pencher sur ce nouvel incident grave qui secoue le championnat de France depuis le retour des supporters dans les stades.