L1 : Maracineanu « n’y connaît rien », un champion du monde craque

L1 : Maracineanu « n’y connaît rien », un champion du monde craque

Photo Icon Sport

Roxana Maracineanu a été au coeur de plusieurs polémiques depuis quelques semaines, et pour un champion du monde 98, trop c'est trop.

La semaine passée, un sondage RTL-Odoxa indiquait que la ministre des Sports n’était pas réellement connue en France, mais pourtant Roxana Maracineanu a provoqué des remous à plusieurs reprises depuis le début de l’épidémie de coronavirus. Et depuis quelques jours, l’ancienne championne de natation a décidé de cibler Jean-Michel Aulas, histoire de taper sur un président bien clivant. Mais la ministre a eu des retours assez négatifs de la part de très nombreux consultants et journalistes, lesquels estiment qu’elle n’aime pas réellement le football et que cela se ressent un peu dans sa connaissance des dossiers. Sur RMC, Lionel Charbonnier n’a pas été tendre avec Roxana Maracineanu dont il pense qu’elle est très mal renseignée.

L’ancien gardien de but de l’équipe de France et de l’AJ Auxerre a remis quelques pendules à l’heure. « Entre ses déclarations, ses prises de parole et ses boutades, c'est complètement déplacé. Elle ne connaît pas ses dossiers. Elle est issue d'une autre culture, la natation, plus individualiste. Mais quand on est ministre des Sports, il faut gérer tous les sports. Il faut passer outre sa culture personnelle et aller au-delà de ses frontières. Je pense que là, Roxana Maracineanu ne sait pas du tout, du tout, comment est géré le football. Elle ignore ce qu'il se passe autour des droits TV et tout ça. Sinon elle ne parlerait pas comme cela. Elle me fait peur dans la gestion. Certes, elle dit quelque chose de vrai en affirmant qu'Aulas arrive après la bataille mais j'ai l'impression qu'elle se nourrit de ce que nous disons. Elle n'a pas essayé de comprendre la situation (...) Les personnes qui sont intervenues pour conseiller le Ministère ne sont absolument pas représentatives du football actuel », a fait remarquer Lionel Charbonnier, qui estime que la ministre des Sports devrait moins se répandre dans les médias et de plus bosser ses dossiers.