L1 : La VAR a tous les torts, elle fait même rater les penaltys...

L1 : La VAR a tous les torts, elle fait même rater les penaltys...

Photo Icon Sport

En déplacement sur la pelouse de Saint-Etienne dimanche après-midi (2-0), Toulouse a eu l’occasion de revenir dans le match, en deuxième mi-temps. Mais à un quart d’heure du terme de la rencontre, le capitaine Max-Alain Gradel a manqué son penalty. La faute au talent de Stéphane Ruffier, ou d’une erreur technique ? Pas seulement. Selon l’international ivoirien, c’est la VAR, qui a provoqué une attente d’environs 30 secondes pour l’attaquant toulousain avant de frapper son penalty, qui est fautive !

« C’est incroyable ! La VAR intervient quand il y a un doute, pas à partir du moment où la faute est nette et claire, comme c’était le cas. Quand je pose mon ballon, j’ai déjà fait mon choix. Le problème, c’est qu’après, forcément, plus tu attends, moins c’est bon. Parce que tu te poses des questions, et j’ai décidé de changer de côté. La VAR m’a déconcentré un peu. Mais ce n’est pas la raison qui explique que je l’ai manqué. D’ailleurs, je l’ai bien tiré, mais il y avait un grand gardien en face. De plus, Ruffier me connait bien. Peut-être que ça a joué » a regretté Max-Alain Gradel dans L’Equipe. Encore un qui n’est visiblement pas fan de l’assistance vidéo à l’arbitrage…