L1 : Et au dernier moment, Macron appelle Deschamps...

L1 : Et au dernier moment, Macron appelle Deschamps...

Photo Icon Sport

Même s’il est impossible de juger à chaud la décision du gouvernement de mettre un terme à la saison de football avec effet immédiat, la France a été le premier grand pays d’Europe à prendre cette mesure.

Cela a visiblement été difficile jusqu’au bout puisque, quelques heures avant cette annonce, les clubs, en lien avec le Ministère des Sports, travaillaient encore comme si de rien n’était sur une reprise des entrainements lors du déconfinement du 11 mai. Mais les dirigeants politiques français ont opté pour zapper le football. Et pour défendre la reprise des entrainements et des matchs, il n’y a pas eu grand monde. C’est ce que déplore Daniel Riolo, qui a dévoilé qu’Emmanuel Macron avait même appelé directement Didier Deschamps pour se faire une opinion, et que cela n’avait servi absolument à rien.

« Je ne sais pas si c’est drôle ou grave, mais au dernier moment, le président Macron a appelé Deschamps. Donc, comme il n’avait pas d’interlocuteurs assez forts pour proposer quelque chose, un avis, une méthode ou je ne sais quoi, il appelle le sélectionneur star pour avoir son avis! Avouez que c’est complètement fou. Et qu’a dit Deschamps? Rien. "Faites au mieux président." Merci, au revoir », a dévoilé le polémiste de RMC, qui a également fait savoir que Le Graët n’avait pas eu d’avis tranché sur la question de la fin anticipée de la saison en cours. Une manière de démontrer, pour Daniel Riolo, que le football français n’a pas su se défendre face à cette décision en l’absence d’une voix forte et unie. Et les mauvaises nouvelles pourraient bien s'enchainer selon Daniel Riolo, qui ne voit pas forcément Médiapro, le futur repreneur des droits TV de la Ligue 1, être aussi solide financièrement qu'annoncé...