L1 : Bruno Genesio est son modèle, il se confie à Pierre Ménès

L1 : Bruno Genesio est son modèle, il se confie à Pierre Ménès

Icon Sport

Avec son nouvel entraîneur Gérald Baticle, le SCO d’Angers réalise un super début de saison en Ligue 1 avec une convaincante sixième place.

Les supporters angevins avaient de gros doutes en apprenant la nomination de Gérald Baticle en lieu et place du monument Stéphane Moulin. Il faut dire que c’est un coach sans expérience dans le rôle de n°1 que Saïd Chabane est allé cherché avec celui qui a été adjoint de Rémi Garde, Hubert Fournier, Bruno Genesio, Sylvinho ou encore Rudi Garcia à Lyon. Mais les débuts de Gérald Baticle sont prometteurs, ce qui laisse penser que le choix de la direction d’Angers était le bon. Dans une interview accordée à Pierre Ménès pour « Pierrot le Foot », l’entraîneur du SCO a avoué que Rémi Garde et Bruno Genesio étaient ses deux principaux modèles.

Gérald Baticle se confie sur Bruno Genesio

« J’ai eu plusieurs possibilités tout au long de ces dix années. J'en ai toujours parlé à la direction qui m’a toujours fait comprendre qu’elle préférait que je reste. Je suis alors toujours resté avec plaisir. Quand Rudi Garcia et Sylvinho sont arrivés avec leur staff, l’idée de prendre une équipe est alors revenue, même si j’étais encore très bien avec eux. J’ai appris de Garde, Fournier, Génésio, Sylvinho et Garcia » a indiqué Gérald Baticle au micro de Pierre Ménès, avant de poursuivre. « J'aimerais être proche de Rémi (Garde) dans le management des joueurs et du staff, de Hubert (Fournier) dans sa capacité de s’adapter et Bruno (Génésio) dans sa technicité sur l’animation » a expliqué le nouveau patron du SCO, pour qui Bruno Genesio est véritablement un exemple malgré les moqueries dont l’ancien entraîneur de l’OL a parfois été victime dans la capitale des Gaules. Gérald Baticle a au moins le mérite d’assumer ses modèles et ses inspirations, et cela réjouira sans doute Bruno Genesio, auteur d’un bon début de saison aux commandes de Rennes.