Droits TV : Al-Khelaïfi éjecte la LFP des négociations !

Droits TV : Al-Khelaïfi éjecte la LFP des négociations !

Photo Icon Sport

Depuis plusieurs jours, un petit groupe de quatre présidents de Ligue 1 emmené par Nasser Al-Khelaïfi est chargé de négocier le paiement des droits télévisuels avec Canal +.

Au sein de ce groupe, on retrouve donc le président du PSG mais également Jacques-Henri Eyraud (OM), Jean-Pierre Rivère (Nice) et Olivier Sadran (Toulouse). A la surprise de nombreux observateurs, aucun dirigeant de la Ligue de Football Professionnel n’a été convié à la table des négociations. Ce vendredi, le journal l’Equipe indique clairement que ce sont les quatre président, Nasser Al-Khelaïfi en tête, qui ont insisté pour que la LFP ne soit pas représentée.

Al-Khelaïfi, Eyraud, Rivère et Sadran ont rencontré la direction de Canal + mardi afin de négocier le paiement des droits TV mais pour l’heure, aucune avancée n’a été notée. La situation pourrait évoluer ce vendredi, un nouveau rendez-vous étant programmé entre « le groupe des quatre » et Maxime Saada, le patron de la chaîne cryptée. Selon le quotidien national, Nasser Al-Khelaïfi demande un effort très rapide sur les matchs joués et pas encore payés par Canal +, ce qui représente tout de même 43 ME sur les 110 ME encore à payer par la chaîne.

Mais pour l’heure, Canal + refuse de payer et souhaite être éclairé sur le format de la fin de saison avant de verser le moindre centime. Cases de diffusion, période de l’année à laquelle vont se jouer les matchs restants, garanties sur les effectifs (pas d’équipe B alignée par certains clubs), Canal + ne laisse rien au hasard et se montre intraitable dans les négociations. Jacques-Henri Eyraud et Nasser Al-Khelaïfi, qui sont évidemment les deux présidents ayant le plus de poids pour défendre les clubs de Ligue 1 dans ce dossier, auront donc fort à faire dans les jours à venir afin de trouver un accord satisfaisant avec Canal +. Car en attendant ce paiement tant espéré, la situation économique des clubs de Ligue 1 se dégrade doucement…