Canal+ : Stéphane Guy viré, Pascal Praud mis hors de cause

Canal+ : Stéphane Guy viré, Pascal Praud mis hors de cause

Photo Icon Sport

Viré brutalement par Canal+ le 24 décembre dernier, Stéphane Guy a reçu un très maigre soutien du côté du groupe Vivendi. Mais Pascal Praud n'a rien à voir avec cette histoire.

Ceux qui attendaient des réactions à l'antenne de Canal+ concernant le limogeage de Stéphane Guy n'ont rien vu venir lors de ces longues journées de football anglais. Visiblement, la leçon infligée par Vincent Bolloré à ses journalistes a porté ses fruits et ceux qui ont des états d'âme les gardent pour eux. Depuis cette décision fracassante, Pascal Praud est pointé du doigt, car à la base Stéphane Guy avait soutenu Sébastien Thoen, viré une semaine avant pour une parodie de l'émission de Praud sur Cnews. Du côté de la chaîne d'information du groupe Vivendi, on se défend d'avoir eu un rôle quelconque dans ces licenciements et on répète à qui veut l'entendre que la liberté d'expression existe, mais qu'elle ne doit toutefois pas être utilisée contre son employeur.

Répondant ce dimanche au JDD, Serge Nedjar, directeur générale de Cnews, se défend d'avoir eu un rôle dans ce dossier, et de museler ses troupes. « D’après ce que j’en sais, les décisions qui ont été prises n’ont rien à voir avec cette parodie. Sébastien Thoen s’est associé avec quelqu’un (Ndlr : Julien Cazarre) qui dénigrait constamment le service des sports de Canal+ sur d’autres antennes, ce qui était inacceptable. Mais je n’en sais pas plus. Le limogeage de Stéphane Guy est-t-il une remise en cause de la liberté d’expression des journalistes ? Totale liberté pour nos journalistes, mais aussi pour les éditorialistes et intervenants extérieurs ! La seule obligation est la maîtrise de l’antenne par le présentateur. Pascal Praud, Christine Kelly, Laurence Ferrari ou Sonia Mabrouk ne peuvent pas laisser passer des propos inacceptables, outranciers ou diffamatoires sans réagir. Si on peut critiquer Pascal Praud sur Cnews ? Des discussions, il y en a tous les jours au sein de nos rédactions. Chez CNews comme ailleurs. Que ce soit avec Pascal Praud ou d’autres journalistes. On est d’accord ou pas d’accord sur tel ou tel sujet. C’est ce qui fait la richesse de nos métiers. Mais tout s’exprime à l’intérieur de la chaîne. La loyauté est une des valeurs majeures dans la vie », explique le boss de Cnews. Le premier qui ne sera pas d'accord peut passer à la compta.