Bordeaux - OM reporté : Sampaoli agacé par l'égoïsme ambiant

Bordeaux - OM reporté : Sampaoli agacé par l'égoïsme ambiant

Pour le moment, le match entre Bordeaux et Marseille n’est pas reporté malgré les cas de Covid toujours très présents.

Lourdement touché par le Covid, le club girondin a fait la demande, mais n’a pas été entendu en raison du retour de plusieurs joueurs, qui semblent permettre aux Girondins d’être en nombre suffisant pour le match. Entre les protocoles changeant, les cas qui viennent et repartent, du côté de Bordeaux, on estime clairement que les conditions ne sont pas réunies pour qu’un match ait lieu. La parodie du week-end dernier en Coupe de France a marqué les esprits, mais à 24 heures de la rencontre, la LFP n’a rien annoncé. Du côté de Bordeaux, on se plaint ouvertement de la possible tenue du match. Et à l’OM, on se retrouve donc à préparer un match très particulier. Difficile d’y voir clair donc, y compris pour Jorge Sampaoli, qui n’a pas vraiment voulu en rajouter, et a avoué que la situation était surtout compliquée pour les Bordelais. 

5 absents à l'OM ?

« Je ne pense pas qu'ils bluffent, il commentent la situation qu'ils sont en train de vivre. Il y a beaucoup de spéculation, il y a beaucoup de cas de covid. Chacun regarde son intérêt et je pense qu'on ne va pas avancer comme ça, ni améliorer l'image de la L1 à l'extérieur. Ces derniers mois, je trouve qu'on devient moins humain, un peu plus vulgaire. Si on doit jouer ce match, on le jouera. Je veux une égalité pour tout le monde. J'ai confiance en Bordeaux, sur ce que dit le club. La Ligue doit prendre une décision. Si le match est reporté, on le jouera à un autre moment. Est-ce que Bordeaux ment ? Je ne sais pas, je ne connais pas Bordeaux. Chacun regarde juste son club et le problème est plus grand que ça. Chacun doit se serrer les coudes », a demandé l’entraineur argentin, pour qui l’attitude des instances n’a pas été très glorieuse, notamment par rapport au match de Coupe de France du week-end dernier. En attendant, l’OM est aussi touché, et cinq joueurs manquaient à l’appel lors du dernier entrainement, dont Rongier, Mandanda, Alvaro, Milik et Gerson.