Bordeaux fait valser Bastia grâce au « Harlem » Cheick Diabaté

Bordeaux fait valser Bastia grâce au « Harlem » Cheick Diabaté

Photo Icon Sport

Bordeaux a enfin renoué avec la victoire (1-0) ce dimanche à domicile en venant difficilement à bout d'une équipe bastiaise solide, mais trop timorée. Diabaté a marqué un but qui soulage les Girondins, à la peine ces derniers temps.

Il y avait plus d’un mois que Bordeaux n’avait plus gagné en Ligue 1, c’était contre Valenciennes, et pire encore les Girondins restaient sur deux défaites consécutives à Chaban-Delmas. Et face à une équipe de Bastia qui vise le maintien, les joueurs de Francis Gillot ne s’attendaient pas à une partie de plaisir. 

Pendant toute la première période, on s’est fermement ennuyé sur les bords de la Garonne, aucune des deux équipes n’étant en mesure de prendre le dessus, l’état de la pelouse ne facilitant, il est vrai, la pratique d’un jeu très technique. Cependant, les choses allaient être un peu plus enthousiasmantes à la reprise, Bordeaux ayant fermement l’intention de rafler la mise.

Avec Diabaté, entré à la place de Rolan, blessé, et Obraniak, qui remplaçait Maurice-Belay, le coach girondin tentait d’apporter de nouvelles solutions et cela allait payer. C’est d’abord Obraniak qui touchait du bois, Landreau étant suppléé par sa barre sur une frappe de l’international polonais (54e). Et deux minutes plus tard, servi idéalement par Ben Khalfallah, Diabaté ne ratait pas la cible (1-0, 57e), inscrivant là son troisième but cette saison.

Ce but ne libérait cependant pas les locaux, lesquels retombaient un peu dans leurs travers habituels, laissant le ballon à Bastia, ce qui agaçait clairement Gillot. Cependant, les Corses n’avaient pas réellement les moyens de contrarier Bordeaux, même si sur un corner de Khazri, le ballon passait devant le but de Carrasso sans qu’aucun joueur bastiais ne puisse la toucher (88e). Et c'est Plasil qui se procurait l'ultime occasion du match, le milieu de terrain tchèque perdant son duel avec Landreau (90e+1).