ASSE – OL : Aulas protégé et un coût de 100.000 euros !

ASSE – OL : Aulas protégé et un coût de 100.000 euros !

Icon Sport

Le derby de ce dimanche soir (20h45) a été classé à haut risque par la Division Nationale de Lutte contre le Hooliganisme. L’ASSE a prévu un dispositif de sécurité exceptionnel, d’un coût total de 100.000 euros. 

La situation sportive de l’AS Saint-Etienne pouvait difficilement être pire au moment d’affronter le grand rival, l’Olympique Lyonnais. Avec trois nuls puis cinq défaites consécutives, les Verts n’ont engrangé que 3 petits points en huit matchs. Ils occupent actuellement la dernière place du classement de Ligue 1. La pression devient de plus en plus intense sur les joueurs mais surtout l’entraîneur, Claude Puel. Ce dernier joue sa place ce dimanche soir à l’occasion du derby. L’ancien coach de l’OL n’a jamais été autant sur la sellette. En cas de nouvelle défaite, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo pourraient le remercier, même si cela a un coût financier, Puel étant lié avec les Verts jusqu'en juin 2022. Mais pas sûr que cette décision suffise à calmer les supporters stéphanois en colère. Les dirigeants craignent que Geoffroy Guichard, et notamment les Magic Fans 91 et les Green Angels 92, grondent trop fort. 

Le pire envisagé, sécurité inédite

L’ASSE envisage le pire, notamment des débordements voire un envahissement de la pelouse de Geoffroy-Guichard, et a prévu un dispositif de sécurité inédit pour éviter le pire. Tout d’abord, Peuple Vert explique que tout est fait pour qu’aucun engin pyrotechnique ne puisse être introduit dans le stade. L’Equipe révèle également que des maîtres-chiens seront déployés pour rechercher des objets illicites. Les forces de l’ordre seront quatre fois plus nombreuses que pour un match habituel. Un hélicoptère tournera au-dessus de Geoffroy-Guichard avant et pendant ce derby. De même, et après l'épisode de Nice-OM, les joueurs qui viendront tirer les corners seront protégés. Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, sera escorté toute la soirée par deux policiers, une grande première dans l'histoire des oppositions entre l'AS Saint-Etienne et l'Olympique Lyonnais, et cela même si le patron de l'OL ne peut pas grand-chose dans la situation sportive et économique de son voisin. Avec une météo qui s’annonce en plus particulièrement capricieuse, la soirée pourrait devenir apocalyptique du côté du Chaudron. C’est en tout cas ce qu’anticipent ou craignent les dirigeants stéphanois, pour qui ce dispositif exceptionnel coûtera 100 000 euros. L'AS Saint-Etienne s'en serait bien passé.