ASM : Dimitri Rybolovlev convoqué jeudi par la justice de Monaco !

ASM : Dimitri Rybolovlev convoqué jeudi par la justice de Monaco !

Photo Icon Sport

Il ne fait pas bon être président d'un club du haut de tableau de Ligue 1 ces derniers temps, puisqu'après Nasser Al-Khelaifi, qui sera entendu dans une semaine par un juge suisse, on a appris ce mercredi que Dimitri Rybolovlev a lui été convoqué jeudi devant un juge de Monaco. Et le dirigeant monégasque ne devrait pas échapper à une inculpation.

Le président russe de l'AS Monaco devra notamment s'expliquer dans une nébuleuse affaire qui l'oppose à Yves Bouvier, un marchand d'art, lequel accuse Dimitri Rybolovlev d'avoir usé de moyens illégaux pour le faire condamner dans un dossier d'escroquerie présumée. Des rumeurs avaient circulé sur l'implication de dignitaires hauts placés à Monaco, lesquels auraient aidé le patron de l'ASM dans cette affaire, notamment en faisant écouter illégalement une proche d'Yves Bouvier. Répondant à L'Equipe, le chargé de communication de Dimitri Rybolovlev a confié que ce dernier avait évidemment confiance en la justice de la Principauté. 

« Je me rendrai à la convocation des autorités judiciaires de Monaco pour évoquer la plainte de Tania Rappo qui prétend avoir souffert d'une atteinte à sa vie privée. Je dois être inculpé comme complice dans cette affaire, bien que je conteste avoir commis de tels faits. J'ai pour intention de coopérer pleinement avec les autorités et de les assister par tous moyens. Comme j'ai déjà pu le déclarer, j'ai la certitude que le système judiciaire monégasque, indépendant et professionnel, mettra cette affaire au clair. Il convient de rappeler que cette procédure a été déclenchée suite à la dénonciation d'une escroquerie massive par mon trust familial et dont il a été victime. Je suis très confiant quant à l'issue des poursuites en cours et suis convaincu que le système judiciaire monégasque fera son travail, ce que nous attendons avec impatience », a précisé ce porte-parole du propriétaire de l’AS Monaco. Depuis quelques semaines, et suite à cette histoire, il se dit que le président du club de la Principauté est considéré comme persona non grata par le Prince Albert.