Real Madrid : Perez lynche le président de la fédé espagnole

Real Madrid : Perez lynche le président de la fédé espagnole

Photo Icon Sport

Quelques heures seulement après son éviction de la sélection d'Espagne, Julen Lopetegui a officiellement été présenté à la presse au Real Madrid. Florentino Perez en a profité pour défendre son nouveau coach.

Mercredi, Julen Lopetegui a vécu « le jour le plus triste de sa vie depuis la mort de sa mère ». Démis de ses fonctions de sélectionneur à deux jours du premier match de la Roja à la Coupe du Monde 2018 face au Portugal, le technicien de 51 ans a été mis dehors par Luis Rubiales, le président de la RFEF. Un choix cruel qui a mis Florentino Perez fou de rage, surtout qu'il est intervenu au lendemain de l'annonce de la nomination de Lopetegui sur le banc de touche du Real Madrid.

« Tu avais deux rêves, parfaitement compatibles : mener l’Espagne à son deuxième sacre mondial et entraîner le Real Madrid. Le Real Madrid et Julen Lopetegui étaient tombés d’accord pour travailler ensemble après la fin du Mondial. Nous pensions qu’il fallait l’annoncer le plus rapidement possible par transparence et ce n’est pas la première fois que ce genre d’accord arrive. Je regrette que cet accord ait été vu comme un manque de loyauté par certaines personnes. Je dois dire que nous sommes parvenus à un accord rapidement et nous avons décidé de le rendre public par souci de transparence, nous voulions éviter les rumeurs qui auraient pu gêner le travail de la sélection. J’ai prévenu le président du choix. Une absurde réaction d’orgueil, renforcée par ceux qui se sont empressés de vouloir mépriser le Real Madrid. Il a eu une réponse disproportionnée au vu des précédents, des dizaines de cas d’entraîneurs qui ont signé avant ou pendant des compétitions internationales. On a ruiné le rêve de Julen après deux ans de travail acharnés à la tête de la sélection... Le Real Madrid se sent heureux et fier d’avoir contribué aux succès de la sélection d’Espagne. Nous devons rester unis face à ceux qui tentent de faire du mal à l’image du Real », a lancé, en conférence de presse, le président de la Casa Blanca, qui critique donc violemment la fédération espagnole. Autant dire que la guerre est déclarée entre Luis Rubiales et Florentio Perez...