Esp : Anthony Martial a 90 minutes pour éviter le fiasco

Esp : Anthony Martial a 90 minutes pour éviter le fiasco

Icon Sport

Dimanche soir, Séville affronte le Real Madrid dans un match capital pour le titre de champion d'Espagne. Si les Andalous jouent gros, c'est encore plus le cas de leur attaquant français Anthony Martial décevant depuis son arrivée. 

Il fut un temps pas si lointain où l'avenir de l'attaque française était incarné, non pas par Kylian Mbappé, mais par Anthony Martial. Formé à Lyon, il avait explosé à Monaco avant un transfert retentissant à Manchester United contre 60 millions d'euros. Mais, depuis, sa carrière est plus frustrante qu'éblouissante avec des performances déclinantes, un temps de jeu réduit en club et des passages intermittents en sélection. Cet hiver, il a tenté de relancer sa carrière et ses chances d'aller au mondial 2022 en acceptant un prêt au FC Séville. Mais, on ne peut pas dire que c'est une grande réussite pour l'instant en Andalousie pour celui que les médias espagnols surnomment « le petit Benzema ».

Martial joue son avenir contre le Real Madrid dimanche

Depuis son arrivée en janvier, Anthony Martial n'a pas encore marqué en Liga avec le FC Séville en sept matches disputés. En dix rencontres toutes compétitions confondues, son bilan famélique est d'un but marqué en Ligue Europa et une passe décisive délivrée en Liga. Tout ceci n'est pas fameux pour un joueur qui voulait refaire parler de lui, notamment auprès de Didier Deschamps. « Aller à la Coupe du monde avec la France est l'une des raisons pour lesquelles j'ai décidé de venir à Séville », avait-il clamé au journal AS lors de son arrivée en Andalousie.

Une place pour le Qatar plus utopique que jamais pour l'ancien prodige de l'OL, disparu des radars ces dernières semaines. Pour réapparaître dans l'esprit de Didier Deschamps, il sait qu'il devra sortir une grande performance dimanche soir pour la réception du Real Madrid. Un match crucial pour le titre que devrait regarder Didier Deschamps mais aussi peut-être Erik Ten Hag. Car, comme le révèle Fabrizio Romano, le Français retournera à Manchester l'été prochain. Délaissé par Solskjaer puis Ralf Rangnick, il veut entrer dans les plans du futur coach mancunien. Dimanche, « le petit Benzema » devra éclipser le vrai Karim Benzema sous peine de voir son avenir s'obscurcir nettement.