OL : Shaqiri, c'est toujours le même problème

OL : Shaqiri, c'est toujours le même problème

Icon Sport

Guère emballant depuis sa signature à l'Olympique Lyonnais, Xherdan Shaqiri n'a pas non plus été convaincant avec la Suisse en Italie. L'ailier de l'OL semble avoir un souci récurrent.

C’est la pari offensif fait par Juninho et Peter Bosz lors du dernier mercato, et pour l’instant, il est très loin d’être gagnant. En signant avec l’Olympique Lyonnais, après avoir gagné de gros trophées avec Liverpool, Xherdan Shaqiri a donné de gros espoirs aux supporters de l’OL. Mais il faut bien l’avouer, après 13 journées de Championnat de Ligue 1, et 4 matches en Europa League, l’attaquant international suisse n’a pas apporté grand-chose au club de Jean-Michel Aulas, et cela même s’il conserve toujours la confiance de l’entraîneur néerlandais. Recruté jusqu’en 2024 moyennant 6 millions d’euros cash et des bonus qui pourront atteindre au maximum 5 millions d’euros, Shaqiri déçoit avec Lyon, et ce n’est pas ce que l’on a vu vendredi soir lors d’Italie-Suisse qui va rassurer Peter Bosz. Dans ce match important pour la course au Mondial, le joueur de Lyon était titulaire, mais il a cédé sa place en fin de match, sans avoir convaincu, étant même totalement transparent en seconde période.

Pour Ugo Corty, correspondant à Rome du très puissant quotidien suisse Blick, avec Xherdan Shaqiri les matchs se suivent et se ressemblent, hélas, que ce soit avec la Nati ou avec l’Olympique Lyonnais, même si l’attaquant a un truc en plus. « Shaqiri est un joueur unique, il peut changer un match sur un geste technique. Avec la Suisse il a toujours bien joué, même si son problème a toujours été la continuité. A Liverpool il n'a pas beaucoup joué et avec l'Olympique Lyonnais, après un excellent début, il a reçu quelques critiques et raté quelques matchs », constate le journaliste, qui reproche à son compatriote de ne pas réussir à s'installer dans la durée et d'être de plus en plus un joueur de coup. Pour l'instant, du côté de Lyon, on attend quand même que Xherdan Shaqiri montre autre chose.