OL : Juninho s'en va, le vestiaire effondré

OL : Juninho s'en va, le vestiaire effondré

Icon Sport

Cela ne fait maintenant plus aucun doute, Juninho quittera son poste de directeur sportif de l’Olympique Lyonnais lors de la trêve hivernale.

Quelques semaines après l’annonce de son probable départ en fin de saison sur l’antenne de RMC, le directeur sportif lyonnais Juninho va finalement quitter l’OL dès le mois de janvier. En effet, la légende vivante de l’Olympique Lyonnais, rongée par le stress et fatiguée par un travail plus éprouvant qu’il n’y parait, va laisser sa place après Noël. Un départ inattendu pour les supporters mais également pour les joueurs, dont certains sont venus à Lyon grâce aux arguments de Juninho. C’est par exemple le cas de Bruno Guimaraes et de Lucas Paqueta mais aussi d’Henrique Silva, la doublure d’Emerson au poste de latéral gauche à l’OL. Après le match nul des Gones contre les Glasgow Rangers en Europa League jeudi, le défenseur brésilien est revenu sur l’annonce du directeur sportif de Lyon.

« Pour moi, pour tout le vestiaire, on aurait aimé que Juninho reste, c’est un père, un exemple pour nous tous. On va perdre un grand homme, un grand professionnel. Les résultats en Ligue 1 ? On va changer tout ça avec du travail, de l’implication, de la concentration. On a des qualités pour tout changer » a promis Henrique, lequel est par ailleurs revenu sur son adaptation à l’Olympique Lyonnais ainsi que sur son rôle de remplaçant derrière le champion d’Europe italien Emerson Palmieri. « J’avais déjà dit dans une interview que je suis très bien à Lyon. Je partage le poste avec Emerson et c’est une très belle expérience. On se connaissait, on a des amis en commun et partager ce quotidien avec un grand joueur de classe internationale, ça m’aide beaucoup à progresser au quotidien. Je suis bien dans la ville, dans le club. Je n’ai pas de mots assez forts pour vous parler de la gratitude que j’ai envers tout le monde » a lancé Henrique, déçu par le départ de Juninho mais qui ne veut pas que cela tire l’OL vers le bas. Bien au contraire, la doublure d’Emerson semble déterminée à aider Lyon à remonter la pente.