OL : Juninho règle ses comptes avec Aulas et Rudi Garcia !

OL : Juninho règle ses comptes avec Aulas et Rudi Garcia !

Icon Sport

Consultant pour RMC, Juninho est intervenu ce mardi à propos de Laurent Blanc. Le Brésilien a nié avoir décidé seul de préférer Rudi Garcia à Blanc en octobre 2019. Il a chargé la communication de Jean-Michel Aulas et révélé un épisode de sa relation avec Rudi Garcia.

A sa venue en juin 2019, l'OL devait revenir sur le devant de la scène nationale et européenne mais c'est tout le contraire qui est advenu. Juninho a un bilan mitigé comme directeur sportif de l'OL, de 2019 à la fin 2021. Le Brésilien a quitté son poste par la petite porte après avoir annoncé sa décision un mois avant sur l'antenne de RMC. Il se disait notamment fatigué par son poste. Il était aussi frustré par la tournure des évènements à l'OL entre échecs sportifs et relations compliquées en interne. Sa mauvaise entente avec Rudi Garcia en était l'exemple parfait. 

Garcia a t-il monté Caqueret contre Juninho ?

Pourtant, en octobre 2019, Juninho a approuvé personnellement la venue de Rudi Garcia au poste d'entraîneur de l'OL. Un élément qu'a souvent souligné Jean-Michel Aulas depuis le départ de son ancien protégé, n'hésitant pas à le charger pour cela. Une chose injuste pour Juninho, lequel prétend ne pas avoir décidé seul. « Jean-Michel Aulas, il sait que c’est pas moi tout seul. J’ai pas peur d’assumer, ça ne me dérange plus. On le connaît, il parle c’est comme ça. J’ai tourné la page, j’ai été déçu avec beaucoup de choses, peut-être lui aussi. C’est quelque chose de très compliqué aussi pour moi quand tu vas trop loin. Bien sûr que c’est pas moi qui aie décidé tout seul. Si c’était moi, j’assume tout. Ça ne me gêne pas du tout », a t-il indiqué dans Rothen s'enflamme sur RMC mardi soir.

Un épisode loin d'être le seul reproché à son ancien président. Il lui en veut aussi de ne pas l'avoir défendu face à Rudi Garcia, lequel menaçait selon lui l'équilibre du vestiaire. « Par exemple, on a commencé à créer une osmose de vestiaire. Bien sûr avec les Brésiliens qui arrivent parce que ce sont des compétiteurs, ils aiment gagner. Après, Rudi il a commencé à dire : « Tu protèges les Brésiliens ». C’est faux ! Il est allé voir Maxence Caqueret et lui a dit que je voulais que Jean Lucas joue à sa place. Regardes la mentalité de cet entraîneur ! C’est là que Jean-Michel Aulas rate quelque chose. Je lui disais tout. Tous les jours, c'était la même chose. On faisait filmer les entraînements pour montrer des choses à Rudi. Mais il n'a rien voulu entendre. Je trouvais tout le temps porte close », a t-il révélé. Enfin, quand Jérôme Rothen lui a demandé s'il comptait pardonner à Jean-Michel Aulas, Juninho s'est montré perplexe. « Je ne sais pas si je pardonnerais. Il est allé vraiment loin, il le sait. Je ne sais pas, on laisse passer les jours mais il est allé vraiment loin et ça ne se fait pas », a t-il conclu.