OL : Juninho out, Bruno Cheyrou est le nouveau patron !

OL : Juninho out, Bruno Cheyrou est le nouveau patron !

Au coeur de l’actualité depuis la fuite de Juninho, la cellule de recrutement de l’Olympique Lyonnais va désormais être dirigée par Bruno Cheyrou.

Depuis quelques semaines, le club rhodanien traverse une période difficile. Si les résultats sur le terrain ne sont pas à la hauteur des attentes, avec notamment une 13e place en L1 à la mi-saison, les tensions sont vives en interne. Avec le départ de Juninho, c’est tout le secteur sportif de l’OL qui est chamboulé, et notamment la cellule de recrutement. Amputée de Patrice Girard, parti à Angers, cette équipe de recruteurs a récemment été renforcée par Alain Caveglia. Souvent considérée comme un point faible à l’OL, par rapport aux autres grands clubs européens, cette cellule va être dirigée par Bruno Cheyrou. Arrivé en 2020 pour occuper le poste de responsable du recrutement, il avait été déclassé l’été dernier. Mais suite au départ de Juninho, celui qui devait faire oublier Florian Maurice est maintenant « conseiller technique auprès de Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot ». Un nouveau poste que Bruno Cheyrou explique en détails, tout en se confiant sur l’avenir du scouting à l’OL.

« On est un club de Ligue des Champions, on ne doit pas être uniquement un club de passage »

« Je suis directeur du recrutement, et aussi consultant pour la direction du football. Je dois être force de proposition pour l'équipe première et pour Peter Bosz. Je ne suis pas le nouveau directeur sportif. La cellule de recrutement ? On cible les territoires limitrophes, on veut recruter en Suisse, en Belgique, au Luxembourg, mais aussi en Suède. Nous avons trois personnes avec moi et une quatrième nous rejoindra sous peu. Le président ne voulait pas une armée mexicaine de 50 scouts, on ne va pas recruter 50 joueurs, donc on n’a pas besoin de 50 scouts. Pour le réseau, on utilisera les partenariats du club. Le recrutement c'est beaucoup d'anticipation. On doit trouver des joueurs qui peuvent jouer la Ligue des Champions. On peut aussi ponctuellement recruter en phase de développement, en post-formation, mais qui ont le potentiel pour être prêt dans un ou deux ans. Je ne vais pas révolutionner le recrutement, il y a tout un service informatique et data pour corroborer une vision de match, de joueur. L'oeil humain ne doit pas être cependant substitué par la data. C'est évident que le réseau est quelque chose d'hyper important, il y a tout un microcosme autour du football. Je suis confiant pour l'avenir. On doit être capable de prouver et de construire un club. On est un club de Ligue des Champions, on ne doit pas être uniquement un club de passage », a lancé, sur OL PLAY, le dirigeant lyonnais, qui souhaite que l’OL réalise de beaux coups sur le mercato, comme cela avait pu être le cas dans le passé avec Tanguy Ndombele (Tottenham) ou Ferland Mendy (Real Madrid).