OL : Enorme problème à Lyon, échec garanti

OL : Enorme problème à Lyon, échec garanti

Icon Sport

Les difficultés sportives sont devenues récurrentes pour l'OL. L'état d'esprit défaillant des jeunes lyonnais est souvent pointé du doigt comme l'une des causes. Frédéric Guerra, agent historique à l'OL, explique cela par l'éloignement entre les équipes de jeunes et le groupe pro.

Club modèle en France pendant les années 2000 et une bonne partie des années 2010, l'OL semble avoir été dépassé par ses concurrents Rennes, Marseille, Lens, Lille, Monaco concernant la gestion sportive. Pourtant, toutes les dernières études le prouvent, l'OL est resté un club formateur de premier plan en Europe. Les Lyonnais concurrencent des mastodontes comme le FC Barcelone, le PSG, le Real Madrid et l'Ajax. Mais, cette qualité des jeunes louée par tous ne se voit pas ou plus sur les terrains de Ligue 1. Au contraire, les jeunes lyonnais sont visés par les critiques depuis quelques temps.

Les jeunes doivent revenir au contact du professionnalisme

Maxence Caqueret, Houssem Aouar ou encore Rayan Cherki, ils ont été encensés par leurs propres supporters. Mais, certains d'entre eux y voient désormais des joueurs paresseux, pas assez motivés pour remettre l'OL au sommet du football français. Un état d'esprit global qui serait présent depuis plusieurs années et qui s'est installé durablement chez les Gones. Pas étonnant pour Frédéric Guerra. Agent historique des jeunes lyonnais, il s'est notamment occupé de Govou, Gonalons, Balmont ou encore Ben Arfa. Il pointe aujourd'hui l'éloignement toujours plus grand entre le groupe professionnel et les équipes de jeunes u17 ou u19.

C'est une erreur pour lui de voir les premiers s'entraîner à Décines et les seconds à Meyzieu où ils ne voient jamais leurs aînés. « A mon avis, l’OL doit au moins ramener ses 17 ans et ses 19 ans au Groupama Stadium pour que les entraînements soient à proximité les uns des autres. On ne peut pas imaginer une seule seconde que le centre de formation de l’OL se trouve à Meyzieu, à 15 minutes et encore avec une voiture. Comment fait la réserve de l’OL quand elle veut un u19 ? Le staff de la réserve va envoyer un mail au centre de formation en disant : « J’ai besoin d’un joueur, qui me conseilles-tu ? ». On en est là. Ils connaissent pas les autres joueurs. Il y avait une confrontation par semaine entre les u19 et la réserve à Tola Vologe, on n’en est plus là. Comment voulez-vous que ces jeunes aillent chercher la fibre lyonnaise s’ils ne voient les pros qu’en payant leur place au stade ? », a t-il développé sur RMC dans un podcast After Lyon dédié à l'OL. Si on le suit, c'est le modèle même d'une formation de qualité qui pourrait être menacée à l'OL. Ce serait alors le dernier clou du cercueil pour un club en crise depuis quelques temps.