OL : Aulas a un nouveau rêve, et ça n’a rien d’étonnant

OL : Aulas a un nouveau rêve, et ça n’a rien d’étonnant

Photo Icon Sport

Président le plus anciennement en place en France, Jean-Michel Aulas a connu une période de gloire unique en Ligue 1 avec les fameux sept titres consécutifs.

A l’époque, l’Olympique Lyonnais était une valeur sûre en Europe, et visait régulièrement le dernier carré de la Ligue des Champions. Après une période délicate, le club rhodanien mise sur l’apport financier du nouveau stade et son centre de formation pour revenir au sommet. JMA ambitionne de gagner à nouveau la Ligue des Champions dans les années à venir, mais cela passe forcément par la réussite de ses joueurs les plus prometteurs. Si on parle beaucoup de départs et de vente dès qu'un joueur explose, le président lyonnais a envie de frapper très fort en remportant tout d’abord, la Youth League.

« Il est faux de dire que notre stade nous pénalise car il faut le payer. On a eu des propositions très fortes cette année pour Fekir, Aouar, Ndombélé, Mendy. Ils sont là avec nous, c’est de l’ambition. Après, l’objectif premier est toujours de jouer un 8e de LDC et de réduire l’écart avec le PSG. Financièrement, on a les résultats les plus performants en France. Ça garantit certaines choses, mais ça ne garantit pas que l’on pourra garder Ndombélé, Aouar et d’autres joueurs. On investit sur la Youth League que l’on aimerait gagner pour être premier sur la durée », a fait savoir dans Le Progrès un Jean-Michel Aulas qui a demandé à sa cellule de recrutement de faire venir de plus en plus souvent des joueurs en post-formation, à l’image de l’Anglais Réo Griffiths, d’Oumar Solet, de Lenny Pintor et d’autres récemment.