Lyon : Aulas face à la révolte, le boss n'a aucun ordre à recevoir !

Lyon : Aulas face à la révolte, le boss n'a aucun ordre à recevoir !

Icon Sport

Prêté par l’OL à Brest la saison dernière, Jean Lucas devrait poursuivre sa carrière à l’AS Monaco, le président de Lyon assume ses responsabilités.

Dans les colonnes du Progrès, le directeur sportif lyonnais Juninho a confirmé le départ imminent de Jean Lucas en Principauté. « Malheureusement, Jean va partir » a simplement commenté le dirigeant de l’OL. Chez les supporters rhodaniens, ce transfert interroge alors que Jean Lucas réalisait une excellente préparation sous les ordres du nouvel entraîneur Peter Bosz, et que ce dernier comptait vraiment sur le joueur brésilien arrivé il y a deux ans de Flamengo, même s'il a eu peu de temps à Lyon avant d'être prêté en janvier dernier à Brest. Les critiques commencent doucement à fuser envers la direction de l’OL pour la gestion de Jean Lucas. Mais sur son compte Twitter, le président Jean-Michel Aulas a totalement assumé ce transfert, estimant que Lyon comptait trop de milieux de terrain dans son effectif et qu’un départ était indispensable et cela le plus rapidement possible.

« Une fois de plus vous donnez des interprétations sur des infos qui ne sont pas liées … l’OL peut investir sur les joueurs identifiés par Juni et Peter sans vendre : Aujourd’hui OL a 6 milieux donc 2 de trop ! » a publié le président de l’Olympique Lyonnais sur son compte Twitter. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les supporters rhodaniens ne partagent pas la même vision que leur président dans le dossier Jean Lucas et que désormais ils n'hésitent plus à contester les décisions de l'emblématique, et longtemps adulé, patron du club rhodanien.

Aulas n'échappe plus aux critiques

Sous le tweet de Jean-Michel Aulas, les messages de contestation ont en effet fusé, montrant que la grogne était en train de grimper alors que l'Olympique Lyonnais débutera sa saison samedi prochain au Groupama Stadium contre le Stade Brestois . « Et on pourrait vendre nos boulets et garder les meilleurs où c’est un concept trop éloigné de nos valeurs ? Faut dégager les chèvres vont pourrir notre saison » s’interroge un supporter. Un autre abonde dans ce sens en estimant que c’est Aouar et Thiago Mendes qu’il fallait vendre en priorité au milieu de terrain. « Vendez donc Aouar qui n'a plus envie depuis 2 ans et Mendes pour qui la greffe n'aura jamais prise ». Que ce supporter se rassure, le départ du Brésilien, recruté à Lille pour 25 ME il y a deux ans, est également dans les tuyaux en plus du transfert de Jean Lucas, car Juninho n'est pas fan du tout de son compatriote, lequel semble symboliser à ses yeux les année Rudi Garcia, autrement dit le cauchemar. 

Thiago Mendes out, c'est l'ordre de Juninho

Une époque dont le directeur sportif brésilien de l'Olympique Lyonnais ne veut plus du tout entendre parler, l'OL ayant tout misé sur Peter Bosz et une nouvelle vision du football. Reste que ces départs ne sont, pour l'instant, pas du tout compensés par des signatures lors de ce mercato et forcément cela a de quoi inquiéter. Les performances lyonnaises lors des matchs de préparation, et notamment la défaite 5-3 samedi à Porto ont démontré que l'effectif de l'entraîneur néerlandais était probablement beaucoup trop juste pour mener à bien les objectifs du président Aulas, à savoir retrouver la Ligue des champions la saison prochaine. Les supporters de Lyon espèrent que ce dernier aura des réponses à apporter d'ici le 31 août minuit date de la fin du marché des transferts, et surtout que les résultats sportifs du début de saison seront à la hauteur de l'espoir placé dans Peter Bosz, lequel fait clairement l'unanimité du côté de l'Olympique Lyonnais.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par J (@jeanlucas8_)