FCN : Une facture impayée bidon, Moussa Sissoko attaque le Sun

FCN : Une facture impayée bidon, Moussa Sissoko attaque le Sun

Icon Sport

Ce jeudi 27 octobre 2022, le journal anglais The Sun a dévoilé les présumées dettes de Moussa Sissoko. Quelques heures plus tard, le joueur du FC Nantes a annoncé porter plainte contre le média britannique.

L'actuel joueur du FC Nantes, Moussa Sissoko est revenu en France, loin des projecteurs anglais cet été. Mais malgré son départ d'outre-Manche, l'ancien milieu de terrain de Tottenham est au cœur d'une affaire rocambolesque. Ce jeudi 27 octobre, le quotidien The Sun a publié un article en expliquant que Moussa Sissoko avait écopé d'une amende de 60 000 livres pour ne pas avoir payé ses factures d'électricité. Le média anglais précise également qu'il a été attaqué en justice par la société Yu Energy, pour cette prétendue facture impayée dans sa résidence à plus de 3 millions d'euros de Mayfair, à Londres. Le scandale éclate ainsi en Angleterre et tous les médias reprennent l'information. Sauf que problème, il ne s'agit pas de Moussa Sissoko, l'ancien international de l'Équipe de France (71 sélections) mais bien d'un homonyme vivant également dans le quartier de Mayfair, À Londres. Sur son compte Twitter, le milieu de terrain s'est exprimé sur cette affaire qui a porté préjudice à son nom, son image ainsi qu'à sa famille.

Moussa Sissoko s'attaque au Sun

« The Sun vous avez utilisé mon nom et mon image pour une affaire qui ne me concerne pas. Vous n'avez pas vérifié vos informations et cela nous cause un préjudice personnel à moi et à ma famille. À cause d'un homonyme tu as vendu du papier sur mon dos ? Ok, je porte plainte contre vous et la justice fera son travail. Vous ne salissez pas les gens d'impunité juste pour créer du buzz. La prochaine fois, vous ferez mieux votre travail de pseudo-journaliste scandaleux » a déploré l'ancien joueur de Watford et de Newcastle qui a été victime d'une terrible maladresse. Moussa Sissoko a annoncé avoir pris la décision de porter plainte à l'encontre du journal anglais.