OL : L'arbitrage ? Le président de Lorient fait du Aulas

OL : L'arbitrage ? Le président de Lorient fait du Aulas

Icon Sport

Après la victoire de l’OL sur la pelouse de Monaco le week-end dernier, Jean-Michel Aulas a fustigé l’arbitrage de Clément Turpin.

Les incidents intervenus en fin de match et la bagarre générale ont laissé des traces du côté de l’Olympique Lyonnais avec les exclusions de Mattia De Sciglio et de Marcelo. Ce que Jean-Michel Aulas, qui s’estime avoir été victime de l’attitude des Monégasques, ne tolère pas. « Je sais que M. Turpin a reçu des louanges de la part de Monaco mais ce n'est pas normal. On n'a pas de chance avec l'arbitrage. Je compte sur Canal + pour montrer les images, mais il y avait beaucoup d'adrénaline » expliquait notamment le patron de l’OL à la fin du match.

Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir du côté… du FC Lorient, prochain adversaire de l’Olympique Lyonnais en Ligue 1 (samedi à 17 heures au Groupama Stadium). A l’instar de Jean-Michel Aulas, son homologue Loïc Fery a habilement mis la pression sur l’arbitrage « A ceux qui disent que Jean-Michel Aulas mettrait une grosse pression sur les arbitres en amont du match OL-Lorient, je réponds avoir confiance dans un arbitrage impartial en Ligue 1 » écrit le président du FC Lorient sur son compte Twitter, avant de conclure. « L’avenir nous dira si j’ai eu raison d’y croire ». Un tweet très malin de la part du président des Merlus, qui pourrait presque rendre jaloux Jean-Michel Aulas de ne pas l’avoir signé. Le ton est en tout cas donné à 24 heures du match entre l’OL et le FC Lorient, où l’arbitrage de Mickäel Lesage sera plus scruté que jamais. Un match pour lequel Rudi Garcia sera privé de Memphis, Caqueret, De Sciglio et Marcelo, tous suspendus après la victoire en Principauté dimanche soir. Mais comme cela s'est vu notamment à Lille, la tension est palpable en cette fin de saison plus serrée que jamais, et les arbitres sont scrutés de près.