Lorient : Les supporters s’attaquent aux évadés fiscaux

Lorient : Les supporters s’attaquent aux évadés fiscaux

Depuis le début de la saison, le sujet du traitement des supporters en France fait débat.

Il faut dire qu’avant cela, c’était huis clos et jauges en raison du Covid, ce qui avait provoqué l’oubli de ce problème récurrent. Mais depuis la reprise de la saison, cela part dans tous les sens, et les décisions des autorités, par le biais de la justice ou des préfets, pleuvent à l’encontre des supporters au comportement épinglé. Une situation injuste aux yeux du collectif des supporters français, et qui s’est répercuté ce dimanche à l’occasion du match entre Lorient et Lens. Plusieurs fois pendant la rencontre, les fans locaux ont sorti des banderoles pour faire comprendre que les interdictions de stade, et notamment l’obligation de pointer aux commissariats les jours de match, était très contraignante. 

Un peu trop même en comparaison avec des décisions qui semblent plus complaisantes aux yeux des supporters à l’égard de ceux qui commettent des faits bien plus graves. Même si l’exagération a pour but de faire réagir, le message est passé. « Quelle fréquence de pointage pour les fraudeurs fiscaux ? », « Quelle fréquence de pointage pour les violeurs », ont dénoncé les fans de Lorient dans des banderoles bien visibles dans le stade mais aussi à la télévision. Une manière de dénoncer et de rappeler qu’il semble beaucoup plus facile de taper sur les supporters que de s’attaquer à des comportements hors la loi dans d’autres domaines.