Pourquoi Gérard Lopez a acheté Bordeaux ? La folle histoire d'un supporter !

Pourquoi Gérard Lopez a acheté Bordeaux ? La folle histoire d'un supporter !

Icon Sport

Les Girondins de Bordeaux sont dans une très fâcheuse posture au classement de Ligue 1 et risquent de descendre. Mais Gérard Lopez ne laissera pas tomber le club qu'il a racheté l'an dernier. Un rachat décidé dans des circonstances assez incroyables.

Le fiasco King Street avait mis les fans bordelais en colère et lorsque le propriétaire américain des Girondins de Bordeaux a annoncé qu’il mettait en vente le club, il y a eu du soulagement, mais aussi un peu d’angoisse dans les tribunes du Matmut Atlantique. Quand Gérard Lopez s’est positionné, quelques mois seulement après avoir été mis à l’écart du côté de Lille, certains se sont posés des questions, avant que finalement les supporters bordelais emboîtent le pas de l’homme d’affaires et le soutiennent fermement. Pour l’instant, ces derniers ne sont pas récompensés puisque Bordeaux est dernier du classement de Ligue 1 et semble promis à la relégation. Mais même si cette catastrophe se produisait, Gérard Lopez souhaite rester en place et ne pas laisser le club au scapulaire faire définitivement naufrage. Dans L’Equipe, et à la veille de la réception de Montpellier, le propriétaire des Girondins confirme qu’il restera en place, et il en profite pour explique comment il a été convaincu il y a un an de racheter ce club alors qu’il n’en avait nullement l’intention. Et s’il a changé d’avis, c’est un supporter de Bordeaux, bien connu sur les réseaux sociaux, qui a réussi à le convaincre d’investir.

Un appel sur WhatsApp change le destin de Girondins de Bordeaux 

Expliquant cette incroyable histoire dans le quotidien sportif, Gérard Lopez souligne le rôle décisif de @Diabate33, un compte Twitter tenu par un fan des Girondins qui souhaite rester anonyme et qui consacre son temps à des infos sur le club bordelais. « Il m'a envoyé un message WhatsApp incroyable, empli de tellement de passion, d'amour et de stress pour son club. De mémoire, je lui ai répondu par écrit pour lui dire que ce n'était pas pour moi, explique l’actuel patron des Girondins de Bordeaux, qui avoue qu’un message vocal envoyé en avril 2021, après une défaite contre Lorient avait changé la donne. J'étais dans une salle d'attente, au contrôle de douane, il y avait le décalage horaire et, chose extrêmement rare, c'était à un moment où je n'avais rien à faire. Je me suis dit que ce gars-là, c'était juste pas possible, et je l'appelle pour lui dire que ça ne m'intéresse toujours pas mais que j'ai vraiment de l'admiration pour lui et pour l'énergie qu'il met pour sauver son club. C'est la première fois qu'on se parlait », témoigne Gérard Lopez, qui a finalement décidé de s’intéresser au rachat du club. Une version confirmée par @Diabate33 : « De fil en aiguille, on a continué à échanger sur le club, sur son fonctionnement. Parfois il faut tenter des coups. Le club était mort, allait tout droit en National, je lui ai souvent dit que la seule personne qui pouvait le sauver, c'était lui. Un jour, il m'a appelé pour me dire qu'il allait faire le nécessaire pour acheter les Girondins. ». La suite, on la connaît.