FCGB : Lopez a craqué, Costil va défier les supporters

FCGB : Lopez a craqué, Costil va défier les supporters

Relégué sur le banc des remplaçants à Bordeaux, Benoît Costil devrait retrouver sa place de titulaire lors du derby à Nantes dimanche. Une décision attendue puisque son concurrent Gaëtan Poussin a commis de grosses erreurs. Mais chez les Ultramarines, qui accusent l’international français de racisme, ce retour risque de ne pas passer.

La décision semble presque inévitable. A l’occasion du déplacement à Nantes dimanche, lors de la 34e journée de Ligue 1, Benoît Costil devrait retrouver sa place de titulaire. Le gardien des Girondins avait été relégué sur le banc des remplaçants après le fameux match perdu face à Montpellier (0-2), lorsque les Ultramarines l’avaient accusé de racisme. Depuis, c’est sa doublure Gaëtan Poussin qui gardait la cage, avec des performances catastrophiques à la clé.

Après ses énormes erreurs à Lyon (6-1), le portier de 23 ans a récidivé face à l’AS Saint-Etienne (2-2) dimanche dernier. Des prestations qui précipitent la chute de Bordeaux en Ligue 2, d’où la polémique autour du choix de David Guion. « C’est un choix sportif, j’assume pleinement », avait réagi l’entraîneur des Marine et Blanc, en démentant la rumeur selon laquelle la direction aurait écarté Benoît Costil pour satisfaire les supporters. Mais la situation est devenue si urgente que le propriétaire et président Gérard Lopez ne peut plus se permettre d’écouter les Ultramarines.

Le clan Lopez calme le jeu

Alors selon les informations de 20 Minutes, Benoît Costil jouera bien à la Beaujoire. C’est pourquoi le clan du patron tente de calmer le jeu avant la prochaine rencontre. « Contrairement à ce que l’on a pu entendre et lire, Gérard Lopez n’a aucun problème avec Benoit Costil, assure son entourage. Il l’a encore répété au staff cette semaine, l’entraîneur est libre de ses choix. » Reste à savoir comment réagira le principal groupe de supporters qui ne veut plus entendre parler de Benoît Costil. Il faut dire que l’international tricolore les avait traités de vendus…