Bordeaux vers la faillite ? Le scénario cauchemardesque

Bordeaux vers la faillite ? Le scénario cauchemardesque

Icon Sport

Les Girondins de Bordeaux se déplacent sur la pelouse du Stade Brestois ce samedi soir. Très certainement un dernier match en Ligue 1 avant pas mal de temps. 

Sauf improbable scénario, les Girondins de Bordeaux seront bien en Ligue 2 la saison prochaine. Une première depuis 1960 ! Les hommes de David Guion ont encore un seul match de championnat à disputer. Ce sera ce samedi soir à Brest. L'occasion de relever un peu la tête et de finir en beauté, avant de plonger dans l'incertitude la plus totale. En plus de la situation chaotique sur le plan sportif, que dire de celle en interne ? Car si c'est bien la Ligue 2 qui attend les Girondins de Bordeaux sportivement, c'est en réalité bien pire qui pourrait arriver. C'est en tout cas ce que nous apprend ces dernières heures François Ponthieu, ancien patron de la DNCG. 

La DNCG va trancher, Bordeaux panique 

Dans l'émission 100% Girondins, diffusée sur France Bleu Gironde, François Ponthieu n'est pas passé par quatre chemins au moment de parler de la situation économique de Bordeaux, qui cumule 40M€ de dettes et qui passera bientôt devant la DNCG. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça donnera quelques sueurs froides aux fans du club... « Si en situation nette, au 30 juin vous avez des moins, il va falloir absolument les combler sinon le club ne sera pas autorisé à repartir la saison prochaine. S’il y a un déficit il faut absolument le combler. Pour Bordeaux, ça dépend du cas de figure, ça dépend des investisseurs, ça dépend du club, ça dépend de beaucoup de choses parce que vous savez que dans une situation économique, c’est comme dans une entreprise. Il y a beaucoup de choses qui se disent, surtout dans le football, qui s’écrivent, qui s’entendent, mais il y a aussi beaucoup de choses qu’on ne connait pas ». Selon L'Equipe et Sud-Ouest, le président Gérard Lopez a déjà comblé la moitié du déficit suite à l'arrivée du fonds d'investissement CVC (8,5 M€ en juillet 2022 et en juin 2023) et avec l'aide de la LFP sur les droits TV (7 M€). 20 millions sont donc encore à trouver pour les Girondins de Bordeaux. 

20 millions difficiles à trouver ? 

Ces 20 millions qui restent seront les plus difficiles à trouver. Ouest France indique en effet que Gérard Lopez devra trouver des fonds propres car aucune spéculation sur des potentielles ventes au cours du prochain mercato ne sera acceptée par la DNCG. En plus d'une descente plus que probable en Ligue 2, les fans de Bordeaux vont donc encore devoir serrer les dents avant le passage de leur club devant la DNCG, prévu au mois de juin. Si aucune solution n'est trouvée par Gérard Lopez, c'est bien la faillite que risquent les Girondins de Bordeaux... Un cataclysme que tout un club et toute une région doivent éviter.