Bordeaux : Romain Molina ridiculisé

Bordeaux : Romain Molina ridiculisé

Dans ses sorties lapidaires habituelles, Romain Molina n’a pas hésité à traîner Gérard López dans la boue du côté des Girondins de Bordeaux. 

Jeudi, Romain Molina avait lâché une petite bombe autour du club girondin. Selon le journaliste indépendant, Gérard López aurait de plus en plus de mal à assumer la gestion financière de son club. Si bien que le repas de Noël organisé pour les Féminines aurait fait partie des nouvelles économies du FCGB. « Situation financière très compliquée à Bordeaux. Gerard López cherche activement de l'argent (quitte à revendre déjà). Le club a annoncé en interne ne pas avoir l'argent pour le repas de Noël de la section féminine. On a donc demandé aux joueuses de mettre 20 euros chacune... On essaye de faire économiser le moindre centime chez les jeunes, et les filles (ça cherche à vendre des joueuses, baisser les salaires...). Le club s'est engagé aussi à vendre des joueurs cet hiver », avait lancé Molina sur son compte Twitter. Une attaque contrée par le compte des Féminines du FCGB : « C'est bien évidemment faux. Comme dans toute entreprise le club organise un évènement pour Noël pour les joueuses, les joueurs et les salariés. Il aura lieu le 15/12. Les joueurs et les joueuses peuvent se retrouver en marge des événements organisés par le club »

Si cet argument ne suffisait pas à rassurer tout le monde, Lardez Andréa y est aussi allée de son message. « Je me réveille en voyant beaucoup de messages concernant ce qui est sorti sur Twitter hier. Je tiens simplement à clarifier la situation qui prend une ampleur exagérée: Merci pour toutes vos propositions de dons, c'est très généreux, mais ne vous inquiétez pas, nous ne manquons de rien, nous allons bien et surtout le club est totalement derrière nous pour nous permettre d'atteindre nos objectifs ! », a lancé la joueuse de Bordeaux, qui dément donc toutes les mauvaises rumeurs sur son club. 

De quoi rassurer @diabate33, qui a profité de l’occasion pour se payer la tête de Romain Molina. « Vous avez tous compris qu'il y a une grosse différence entre un repas officiel (financé par le club) et un repas de cohésion entre filles (non-financé par le club) ! Vraiment dommage de tenter de déstabiliser les Girondins et surtout les filles gratuitement… Le plus grave dans cette affaire c'est que les filles du FCGB sont très remontées par cette divulgation car maintenant on constate qu'il y a “une balance” dans le staff ou chez les joueuses... Ça sert à quoi cette non-affaire à part déstabiliser le club ? », a questionné le suiveur numéro un de Bordeaux, qui estime que Romain Molina fragilise le FCGB pour pas grand-chose, à part pour s’en prendre une nouvelle fois à Gérard López, l’une de ses cibles préférées.