EdF : Avant de jouer, Griezmann et compagnie ont réglé un gros dossier

EdF : Avant de jouer, Griezmann et compagnie ont réglé un gros dossier

Photo Icon Sport

La FFF a retenu les leçons du passé et de ce qu’il se passe parfois dans les sélections autour du mondial. Le sujet des primes de matchs et de victoires dans une grande compétition doit être réglé de manière rapide et limpide. C’est pour cela que le dossier devrait être bouclé avant la fin du stage de ce mois de mars, où les responsables de la fédération ont rencontré les cadres de l’équipe de France. Les délégués syndicaux des Bleus se nomment Raphaël Varane, Blaise Matuidi, Hugo Lloris et Antoine Griezmann.

Le système mis en place pour les primes des joueurs sera ainsi le même que celui utilisé lors du dernier Euro. A savoir que les joueurs toucheront 30 % du montant versé par la FIFA à la FFF à l’issue de la compétition, ce qui bien évidemment permet des gains plus importants à chaque tour passé. A l’Euro 2016, cela aurait permis à chaque joueur d’empocher 300.000 euros en cas de succès, mais ils ont dû se « contenter » de 250.000 euros avec leur défaite en finale. Un système qui a le mérite d’éviter les discussions à rallonge, et qui semble convenir à tout le monde.