Wenger : "Kiev, c’est l’inconnu"

Défait lors de son dernier déplacement à Kiev (2-1 en 2003), Arsenal espère revenir d’Ukraine avec un autre résultat mercredi. "Kiev, c’est toujours un peu l’inconnu pour nous. Ils ont toujours les meilleurs joueurs d’Ukraine, donc cela dépend du niveau de la génération actuelle. On sait à quels points ils peuvent être dangereux, ils l’étaient déjà quand ils avaient Shevchenko, Rebrov et Luzhny il y a quelques années", se remémore Arsène Wenger.