PSG-Madrid et Lille-Chelsea joués à l'étranger, un effet Djokovic ?

PSG-Madrid et Lille-Chelsea joués à l'étranger, un effet Djokovic ?

Le gouvernement français a annoncé que désormais les sportifs professionnels qui évolueront dans notre pays devront être vaccinés. L'UEFA pourrait adapter son règlement et déplacer le match du PSG et de Lille.

Roxana Maracineanu n’a pas tardé à réagir à l’exclusion de Novak Djokovic de l’Open d’Australie de tennis, puisque dans la perspective des internationaux de France, en juin prochain, la ministre en charge des sports a fait savoir que notre pays exigeait des sportifs qu’ils aient eux aussi un pass vaccinal lorsqu’ils évoluent dans l’hexagone. Une mesure radicale, mais que le gouvernement veut voir être appliquée à toute l’Europe. Pour l’instant ce n’est pas le cas, et selon The Sun, l’UEFA prépare déjà un avenant à son règlement, lequel sera appliqué dès maintenant. Pour l’instance européenne du football, même si l’épidémie de covid est colossale sur le vieux continent, les matchs doivent se jouer aux dates prévues, quoi qu’il en coûte. Et surtout, l’UEFA souhaite que les équipes puissent disposer de la totalité de leurs joueurs, vaccinés ou pas.

L'UEFA prête à changer son règlement

Le tabloïd anglais évoque le cas de PSG-Real Madrid et de LOSC-Chelsea qui devraient donc être délocalisés si la France décide d’interdire l’accès à notre pays des joueurs qui n’ont pas le pass vaccinal. Plusieurs footballeurs de l’équipe de Thomas Tuchel ne seraient pas vaccinés, et les Blues seraient en droit de faire remarquer à l’UEFA que seule la France impose cette règle pour l’instant. De même, du côté du Real Madrid, on ne sait pas qui est réellement vacciné ou qui ne l'est pas. L'UEFA n'a pas encore communiqué officiellement, PSG-Madrid étant prévu le 15 février au Parc des Princes, et LOSC-Chelsea le 16 mars. Il reste un peu le temps pour tout le monde de s'entendre afin d'éviter une polémique sur ce sujet hautement sensible.