MU : Mourinho chambre à mort, et assume à 2000 %

MU : Mourinho chambre à mort, et assume à 2000 %

Photo Icon Sport

Mené au score et donc en grande difficulté dans son groupe, Manchester United a trouvé les ressources pour remonter la Juventus et s’imposer 1-2 en Italie.

Une victoire qui fait beaucoup de bien à un José Mourinho critiqué, et qui a craqué à la fin du match. A deux reprises, il s’est adressé au public turinois en tendant l’oreille, finissant par provoquer l’énervement des joueurs de la Juventus, qui lui ont demandé de se calmer et de respecter les spectateurs. Cela s’est terminé un peu chaudement au moment d’enter dans les vestiaires, mais le technicien portugais a justifié son attitude en expliquant qu’il avait… l’Inter Milan, l’un de ses anciens clubs, dans le sang.

« C'était juste un petit signe. Je sais que des millions de supporters de l'Inter Milan seraient très heureux, mais je respecte la Juventus, ses joueurs, le staff, le coach... Je suis très fier de mes joueurs car on a fait un très bon match. J'ai été insulté pendant 90 minutes et moi, j'étais là pour faire mon travail. Ils ont insulté ma famille. Moi, je n'ai insulté personne. A froid, sans doute que je ne le referais pas. Il faut oublier ça. C'était un match de haut niveau. On ne peut pas être meilleurs que ça. On a fait un match fantastique, avec un peu de chance pour le gagner », a livré un José Mourinho sulfureux alors que équipe doit désormais résister à Valence pour aller chercher sa qualification.