Affaire Chafni : Les kinés de Brest n'ont rien entendu, Touré est flou

Affaire Chafni : Les kinés de Brest n'ont rien entendu, Touré est flou

Photo Icon Sport

Pour étayer ses accusations lancées envers l’arbitre assistant du match Brest-Auxerre, Kamel Chafni avait indiqué que les kinés du club breton avaient entendu les injures racistes supposées, de même que Larsen Touré, remplaçant brestois. Dans l’Equipe, ce n’est pas tout à faire la même version des faits. «  Je ne sais pas d’où ça sort, je ne lui ai même pas parlé, et je n’ai rien entendu. L’arbitre de touche était dos à nous. S’il y a eu des mots, on ne pouvait pas les entendre du banc de touche », a expliqué Nicolas Didry, un des deux kinés de Brest.


Pour Touré, les choses sont moins précises, voire carrément hésitantes. « Beaucoup de choses ont été dites, on attend de pouvoir en discuter avec le joueur concerné. C’est anormal qu’un arbitre insulte un joueur sur le terrain. On les respecte, ils nous doivent aussi le respect. Je n’ai pas tout entendu, mais il y a eu des insultes, ça, c’est sûr. Après, sûrement qu’il y a eu un mot raciste parce que je connais bien Chafni, c’est un joueur droit, il ne se plaint pas pour rien. On va discuter entre nous, moi et certains de l’équipe qui ont entendu, et on va témoigner. Il y a eu des insultes, explique le joueur brestois dans l’Equipe, avant de répondre à la question plus précise sur le caractère raciste de la réponse de l’arbitre assistant. Oui, il y en a eu.»  

Share