La famille Carrasso en rêvait, Metz et Bordeaux l’ont fait

La famille Carrasso en rêvait, Metz et Bordeaux l’ont fait

Photo Icon Sport

Metz-Bordeaux, ou le match nul et vierge qui n’arrange personne à l’exception des frères Carrasso. Le Girondin Cédric et le Messin Johann ont en effet gardé leur cage inviolée, pour le plus grand bonheur de leur mère présente au stade Saint-Symphorien mercredi pour le premier affrontement entre ses deux fils : « On a fait plaisir à notre maman, 0-0, on n’a pas pris de but », s’est réjoui le portier des Marine et Blanc au micro de beIN SPORTS. Et Cédric Carrasso était d’autant plus satisfait qu’il venait de repousser le penalty de Florent Malouda. Sans rancune pour le petit frère, qui a également eu une pensée pour sa mère.

« Je n'en veux pas à Cédric d'avoir arrêté le penalty mais j'ai été déçu pour mon équipe, a réagi le gardien des Grenats en zone mixte. Ceux qui doivent être satisfaits, c'est la famille. Je pense à notre maman qui était dans la tribune et qui n'a vu aucun de ses fils prendre un but. C'était le score dont elle devait rêver. Premier round match nul, il y aura le match retour ! » Le week-end du 25 avril (34e journée) est déjà coché dans le calendrier des Carrasso.

Share