Bordeaux : Triaud balance sévère sur Dugarry et sa période girondine

Bordeaux : Triaud balance sévère sur Dugarry et sa période girondine

Photo Icon Sport

Officiellement, Jean-Louis Triaud adooooore Christophe Dugarry, ancien joueur du club et l’un des symboles d’une génération dorée avec Zidane et Lizarazu, finaliste de la Coupe UEFA en 1996 en sortant notamment le Milan AC lors d’un match mémorable.

Mais il est désormais clair que « Duga » énerve au plus haut point le président des Girondins, et cela date de quelques temps déjà. Du temps où il était consultant sur Canal+, le champion du monde 1998 n’hésitait pas à tailler le jeu du club au scapulaire et le manque d’ambition de ses dirigeants. Maintenant qu’il a son émission sur RMC, Dugarry s’en donne toujours à cœur joie, et cela s’est vu dans l’entretien entre les deux hommes où Triaud s’est fait sermonner. Un peu K-O après les attaques de son ancien joueur, JLT a pris la parole sur Gold FM pour remettre quelques vérités en place, et pour une fois, le président bordelais n’a pas pris de gants.

« Dugarry, j’ai beaucoup d’affection pour lui, je le respecte. Il a des opinions, et il démontre ses opinions avec des faux arguments, c’est ça que je trouve extraordinaire. Je trouve que ce n’est pas normal, et quand on invite quelqu’un ce n’est pas pour écouter une leçon, c’est pour m’entendre moi, pas lui. Je pense que Christophe devrait se rappeler aussi que le football est un peu compliqué. Il a peut-être oublié qu’en 1996, quand il joue la finale de l’Europa Ligue, ils se battent sur les deux derniers matches pour éviter la relégation avec cette équipe extraordinaire, et on finit 16èmes. Je ne sais pas ce qu’il a connu comme heures de gloire avec Bordeaux. Le seul trophée qu’il ait gagné avec Bordeaux c’était avec nous, c’est une Coupe de la Ligue », a balancé, dans des propos retranscris par Girondins4ever.com, un Jean-Louis Triaud bien remonté. En 10 ans de présence chez les Girondins, Christophe Dugarry n’a en effet qu’une Coupe de la Ligue, et un titre de champion de D2, à se mettre sous la dent, même si son palmarès est autrement plus prestigieux avec l’équipe de France.

Share