Bordeaux : Sagnol : « J'aurais dû penser à ma gueule »

Bordeaux : Sagnol : « J'aurais dû penser à ma gueule »

Photo Icon Sport

Licencié par Bordeaux le 14 mars dernier, Willy Sagnol avait fait les frais des mauvais résultats des Girondins rapidement distancés par le wagon européen en championnat.

Une éviction que l'ancien sélectionneur de l'équipe de France Espoirs a encore du mal à digérer, lui qui a dû composer avec un effectif affaibli. En effet, Sagnol avait accepté l'hiver dernier les départs de ses deux meilleurs joueurs, Wahbi Khazri et Henri Saivet, pour miser sur les jeunes du centre de formation. Un choix altruiste que le technicien regrette amèrement.

« En deux années à Bordeaux, j’ai tout vécu, une première année excellente et une seconde plutôt médiocre. (...) Mais à un moment, en ce qui concerne les arrivées et les départs, j’aurais peut-être dû davantage penser à ma gueule qu’à la pérennité du club, j’aurais peut-être dû être plus égoïste. Mais en mettant l’accent sur les jeunes, on pérennise le club », a expliqué l'ex-défenseur du Bayern Munich à RMC.

Sagnol pas assez égoïste ?

« Ça vient aussi de ma culture allemande, on essaie d’abord de pérenniser la structure avant d’essayer d’avoir des résultats. Peut-être que ça a été mon erreur, a-t-il reconnu. J’aurais peut-être dû penser davantage à moi-même et à garder mes meilleurs joueurs... » Autant dire que Sagnol se montrera moins flexible sur son prochain banc.

Share