Bordeaux pourrait toucher 3,5ME dans un coup de billard

Bordeaux pourrait toucher 3,5ME dans un coup de billard

Photo Icon Sport

Si Bordeaux veut mettre Willy Sagnol dans les meilleures dispositions avant la saison prochaine, plusieurs recrues devront venir renforcer l’effectif. Car les départs de Landry N’Guemo ou encore Carlos Henrique affaiblissent le groupe girondin, ce que le nouvel entraîneur des Marine et Blanc a déjà dû noter : « Nous avons établi les postes à renforcer », a-t-il confié à L’Equipe. Reste à savoir si le club aquitain a les moyens de recruter cet été. Quoi qu’il en soit, Jean-Louis Triaud sait déjà qu’il pourrait recevoir un joli chèque si le Stade de Reims venait à vendre Grzegorz Krychowiak. Bordeaux avait en effet négocié un beau pourcentage à la revente lorsque le Polonais, formé chez les Girondins, avait été transféré à Reims en 2012, comme l’a révélé Jean-Pierre Caillot.

« Il faut savoir que dans cette histoire on n’est pas dans l’inflation. Quand on a fait venir Grzegorz au Stade de Reims, vu nos capacités financières et surtout pour arriver à convaincre les dirigeants bordelais de nous le lâcher, on leur a laissé 50% sur la prochaine revente, a confié le président rémois sur le site officiel de son club. Donc il y a un certain nombre de choses qui font qu’il ne peut pas partir pour rien ou on a tout intérêt à aller à la fin de son contrat. Si un club nous offre les sept millions d’euros minimum que nous avons demandés, on envisagera le départ de Grzegorz. » Bordeaux pourrait donc récupérer 3,5 millions d’euros si Reims parvenait à ses fins concernant Krychowiak, notamment convoité par l’OL.

Share