TV : Pierre Ménès sur Téléfoot, la folle rumeur

TV : Pierre Ménès sur Téléfoot, la folle rumeur

Photo Icon Sport

C’est le grand jour pout Téléfoot, qui se lance avec la première retransmission de son histoire avec le match de Ligue 1 entre Bordeaux et Nantes à 19h00.

Des conditions très particulières avec la crise sanitaire et le report du début du championnat, le report également du match prévu entre l’OM et l’ASSE à la base, et l’absence pour le moment de l’OL et du PSG, concernés par le Final 8 de la Ligue des Champions. En plus de cela, Mediapro n’a pas trouvé d’accord avec plusieurs opérateurs et de nombreux téléspectateurs potentiels ne peuvent pas avoir la nouvelle chaine du foot sur le téléviseur, faute de présence sur Canal, Canal Sat, Free ou Orange, ou faute de débit suffisant pour l’offre sur Internet.

Une situation qui fait râler depuis longtemps Pierre Ménès, épaté qu’un média puisse mettre plus d’un milliard d’euros par saison pour des matchs qu’il ne peut pas diffuser partout en France. Du moins pour le moment. Au fil des discussions sur les réseaux sociaux, le consultant vedette de Canal+, a néanmoins livré de petites indices laissant entendre qu’il a été courtisé par Téléfoot cet été.

Internaute : « - T’es énervé parce qu’ils ne t’ont rien proposé »

Pierre Ménès : « - Ça, tu n’en sais rien »

« - On dira que j’ai quelques infos et relations »

« - Ben ils sont mal informé tes relations en bois »

« - Si tu le dis Pierrot, bonne aigreur à toi »

« - Moi aigri ? Je suis super heureux à Canal. J’ai un très bon contrat. On récupère les Coupes d’Europe dans un an. Ne confonds pas avec toi ».

Une discussion qui, comme souvent sur les réseaux sociaux, ne vole pas forcément très haut, mais qui laisse clairement entendre que Pierre Ménès s’est vu proposer quelque chose par Téléfoot. Fidèle à Canal+, le chroniqueur n’y a probablement pas donné suite, et cela n’est pas prêt de changer puisqu’il ne cache pas qu’il ne voit pas la chaine de Médiapro tenir sur le long terme, et annonce même régulièrement sa mort dans un an.