PSG : La réponse « très bizarre » de Di Maria sur le mercato

PSG : La réponse « très bizarre » de Di Maria sur le mercato

Photo Icon Sport

Capable du meilleur comme du pire lors de cette saison au Paris Saint-Germain, Angel di Maria est susceptible de quitter le PSG lors du mercato estival, l'international argentin ayant désormais une concurrence énorme dans son secteur, ce qu'il n'a pas toujours apprécié à sa juste valeur. S'exprimant ce mardi dans France-Football, Angel di Maria admet avoir déjà eu des touches l'été dernier, mais surtout l'attaquant avoue que son avenir au Paris Saint-Germain est pour le moins incertain à quelques semaines de l'ouverture du marché des transferts.

« On a dit beaucoup de choses en janvier mais, pour ma part, j’étais serein. Lors de la trêve hivernale, j’ai essayé de me changer les idées, de profiter de ma famille et de mes amis. Puis je me suis reconcentré sur la seconde partie de la saison, tout en gardant en tête l’objectif de la Coupe du monde, à laquelle j’espère participer. Des contacts avec le Barça l’été dernier ? En réalité, plusieurs clubs se sont renseignés sur moi à ce moment-là. Il me semble que le PSG a écouté les propositions dans un premier temps, mais, finalement, ça ne s’est pas fait pour une question de chiffres, ou quelque chose comme ça... Lionel Messi m’a demandé ce qui se passait, car des choses étaient arrivées jusqu’à ses oreilles et il voulait savoir ce qu’il en était. S’il a essayé de me faire venir ? Non, non. Jamais, précise Angel di Maria, avant de parler de le mercato qui se profile. Je ne sais pas, le football est très bizarre... Je suis heureux ici, mais le club a besoin de faire venir des joueurs et, pour cela, il doit en vendre d’autres.Du coup, il est impossible de savoir à 100%si je vais rester ou pas. La décision n’appartient pas qu’à moi, mais également au club. Il faut que les deux parties soient sur la même longueur d’onde pour que cela se poursuive. Pour le moment, je suis tranquille. Il reste encore des matches à jouer cette saison. On verra ensuite ce qui se passera. »