Moreira : «On ne s’adapte pas à l’adversaire»

Moreira : «On ne s’adapte pas à l’adversaire»

Photo Passion-Malherbe

Face à Saint-Etienne dimanche, Grenoble espère une nouvelle fois surprendre en restant fidèle à son jeu.

Dimanche, Grenoble disputera un nouveau derby face à Saint-Etienne. Un match attendu particulièrement du côté des supporteurs isérois, mais qui ne devrait pas déboucher sur de grands bouleversements sur le terrain. « Nous abordons ce match comme tous les précédents même si c'est un derby. C'est un match à gagner car depuis quelques semaines nous sommes bien et nous souhaitons confirmer nos bonnes performances », assure Daniel Moreira.

L’attaquant grenoblois estime que l’une des forces du GF38 cette saison est en effet la fiabilité du système tactique de Mécha Bazdarevic, imperturbable depuis la première journée. « Il met toujours en place un 4-4-2. On ne s'adapte pas à l'adversaire et c'est très important. J'ai connu des entraîneurs par le passé qui changeaient de système en fonction de l'adversaire. Offensivement, on peut produire du jeu et développer des automatismes comme face à Caen où on a marqué deux buts », explique l’ancien buteur de Lens, qui a reconnu avoir failli signer à Valenciennes, son club formateur, avant de rejoindre finalement Grenoble. « Antoine Kombouaré m'avait contacté. Mais j'ai senti le coup ici. Mon ami Laurent Battles m'avait informé qu'à Grenoble l'équipe était vraiment bien et qu'il y avait des joueurs de talent. Il sentait que ça allait marcher. Je lui ai fait confiance et cela s'est bien passé », apprécie le natif de Maubeuge.