Lens-Lille : Maracineanu veut des noms

Lens-Lille : Maracineanu veut des noms

Icon Sport

Un mois après les incidents du match Nice-OM, de nouveaux débordements ont été déplorés en Ligue 1 ce week-end, cette fois à Lens.

A la mi-temps du derby entre les Sang et Or et Lille, des supporters lensois ont envahi la pelouse de Bollaert dans le but d’aller en découdre avec les Ultras du LOSC. Des incidents regrettables, d’autant plus que ceux-ci ont entrainé le report de trente minutes du coup d’envoi de la seconde période. En attendant le résultat définitif de l’instruction, la LFP a déjà frappé fort en prononçant un huis clos pour deux matchs au stade Félix Bollaert de Lens. Au micro de BFM TV ce mardi, Roxana Maracineanu a félicité les instances du football français pour leur réactivité. La ministre des Sports, qui souhaite être sans pitié avec les fauteurs de trouble, espère néanmoins que les sanctions pourront être individualisées à l’avenir.

Maracineanu veut des sanctions individualisées 

« La Ligue a réagi rapidement et sévèrement, c’est ce qu’il faut faire. Il faut montrer un positionnement fort parce que ce sont des responsabilités partagées. Nous les partageons également avec la LFP et avec les clubs, qui doivent nouer un dialogue plus fort avec leurs groupes de supporters. Nous allons, grâce à la réaction du club de Lens, aller vers des sanctions plus individuelles. Dans le stade de Lens, il y a la possibilité de repérer individuellement les gens qui ont agi. Il y a toujours la question des sanctions individuelles ou des sanctions collectives. Il ne faut pas punir tout un stade ou tout un groupe de supporters passionnés parce qu’il y a des débordements qui concernent quelques personnes dans un stades et qui entrainent en plus l’arrêt de la diffusion d’un match » a lancé la ministre sur l’antenne de BFM. Reste maintenant à voir si le club de Lens parviendra à identifier individuellement tous les fauteurs de trouble afin que ceux-ci soient durement sanctionnés.