L1 : Un grand danger plane sur le football français

L1 : Un grand danger plane sur le football français

Photo Icon Sport

Ancien champion du monde, Bixente Lizarazu est désormais consultant sur différents médias.

Et ce dimanche, l’ancien latéral gauche se penche sur les problèmes des Girondins de Bordeaux, mais aussi plus généralement des investisseurs au sein du football français. Pour celui qui oeuvre sur TF1 et RTL notamment, la crise politique que traverse le club aquitain qui lui est cher, peut rapidement devenir financière puis sportive, tant l’équilibre économique des clubs de football en France repose sur quelque chose de fragile.

« Mettez-vous à la place des joueurs, ils ont besoin d’une vision du club à deux ou trois ans. Plein d’exemples récents montrent que ça peut aller très vite... On peut comprendre que King Street, actionnaire majoritaire, reproche à GACP d’avoir creusé un déficit et veuille reprendre la main. Mais je n’oublie pas que j’ai vécu une relégation en Division 2 en raison de problèmes financiers (en 1991) et que trouver un nouvel investisseur ne se fait pas du jour au lendemain. Comme il n’est pas facile de trouver quelqu’un qui a les moyens d’investir et qui accepte de perdre de l’argent. Il faut faire attention : j’observe le foot, je trouve que globalement, on est un peu en surchauffe, beaucoup de clubs ont tendance à vivre au-dessus de leurs moyens, en anticipant la hausse des droits TV sur les salaires. Or, moi qui bosse dans les médias, je ne peux pas croire que les télés vont pouvoir continuer à assumer ça », a confié à Sud-Ouest un Bixente Lizarazu pour qui la bulle de l’argent des droits TV dans le football français va finir par exploser. Pour le moment ce n’est pas le cas, plusieurs grands groupes se tirant la bourre pour récupérer les matchs de notre championnat, malgré des résultats européens et un spectacle par toujours au rendez-vous.