L1 : L’EdF et la CdF sauvées, Le Graët a laissé le championnat couler

L1 : L’EdF et la CdF sauvées, Le Graët a laissé le championnat couler

Photo Icon Sport

Juste avant le dernier discours d’Edouard Philippe jeudi, Noël Le Graët a envoyé un courrier au Premier ministre pour défendre ses intérêts dans le football français. Et tant pis pour la Ligue 1.

Sans en assumer la responsabilité, Edouard Philippe a confirmé que la saison de Ligue 1 ne reprendrait pas. Ce jeudi, lors de son intervention, le Premier ministre a seulement autorisé le retour à l’entraînement dans certaines conditions à partir du 2 juin. De quoi ravir Noël Le Graët, lequel avait exprimé cette demande dans un courrier envoyé au chef du gouvernement mercredi. Une lettre de quatre pages dans laquelle le président de la Fédération Française de Football demandait « un retour progressif à des entraînements normaux (au plus tard début juillet) », relaye RMC, qui s’est procuré le document.

Les priorités de la FFF

Ainsi, on apprend que le dirigeant a également souligné l’importance de l’accès aux tests pour le monde du football, une question « cruciale pour la reprise des entraînements collectifs ». Mais n’allez pas croire que Le Graët se battait pour la reprise de la Ligue 1. Non, le patron du football français milite uniquement pour que les finales des coupes nationales, à commencer par celle de la Coupe de France entre le Paris Saint-Germain et l’AS Saint-Etienne, compétition gérée par son instance, aient lieu début août.

« Il s’agit d’un enjeu majeur pour le football français, tant en termes de ressources qu’en termes de calendrier (possibilités d’accès aux compétitions européennes) », a écrit Le Graët, contraint d’inclure l’autre finale PSG-Lyon dans ses arguments. Enfin, le Breton a insisté sur son envie de programmer quatre matchs des Bleus au Stade de France en novembre. Autant dire que la FFF s’est uniquement battue pour ses propres intérêts…