L1 : L’amendement rejeté, entre Aulas et Maracineanu ça chauffe !

L1 : L’amendement rejeté, entre Aulas et Maracineanu ça chauffe !

Photo Icon Sport

En début de semaine, une lueur d’espoir venue du Sénat laissait entrevoir une possible reprise de la L1 pour Jean-Michel Aulas, qui mène ce combat depuis plusieurs semaines.

Effectivement, plusieurs sénateurs avaient pris le relais du président de l’OL avec un amendement pour permettre la reprise de la saison 2019-2020, sous réserve d’approbation par le comité scientifique qui conseille l’Elysée au sujet de la crise du Covid-19. Mais mardi en début de soirée, cet amendement a été rejeté en première lecture par le Parlement. Un véritable scandale constitutionnel aux yeux de Jean-Michel Aulas, lequel n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux pour faire part de sa colère devant une telle décision.

« Plus de 60 sénateurs (72, ndlr) avaient signé cet amendement, s’est agacé Aulas sur Twitter, avant de passer aux menaces. Le côté anticonstitutionnel de cette loi qui vient corriger a posteriori une erreur manifeste sera dénoncé » s’est emporté Jean-Michel Aulas. Le ton était différent chez la ministre des Sports, Roxana Maracineanu puisque la membre du gouvernement s’est « félicitée » de la décision prise par les Sénateurs. Le combat n’est toutefois pas encore terminé pour Jean-Michel Aulas, qui n’a plus d’autres choix que de se tourner vers la justice administrative, ce qu’il a fait en début de semaine en sollicitant le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction du pays. L’audience en référé aura lieu le 4 juin prochain et c’est précisément à cette date que l’on saura si le championnat de Ligue 1 pourra reprendre ou non. Si le Conseil d’Etat répond par la négative, alors il n’y aura plus aucun espoir de voir la saison 2019-2020 reprendre.