Foot : Des huis-clos jusqu'en 2022, le scénario catastrophe

Foot : Des huis-clos jusqu'en 2022, le scénario catastrophe

Photo Icon Sport

Aller voir un match de football dans un stade pourrait bien n’être qu’un lointain souvenir dans les mois à venir.

A l’heure où le monde entier lutte toujours contre la pandémie de Coronavirus, la prudence est de mise au moment de parler d’un éventuel déconfinement de la population, notamment en Europe. En Allemagne, pays relativement peu touché par l’épidémie, l’idée est de préparer la sortie de crise, mais de manière très encadrée. Et cela veut dire, pour le football, une absence de spectateurs dans les stades. Ces huis-clos, qui permettraient de faire disputer les rencontres et donc de reprendre les compétitions et assurer les droits télés si capitaux, pourraient être amenés à durer, et bien au-delà des dernières recommandations. Ce lundi soir, dans son allocution, le Président de la République Emmanuel Macron a bien fait savoir qu’aucun évènement avec du public ne pourrait avoir lieu avant le mois de juillet. Vue d’Allemagne, des experts écoutés par la chancellerie sont allés beaucoup plus loin. Président de l’Académie des sciences allemande, Gérald Haug a recommandé un huis-clos longue durée, pouvant aller jusqu’à 18 mois après le déconfinement, soit fin 2021.

« Ce serait certainement très avisé. Quant à savoir si ça va durer un an et demi, il faut attendre, il y a des évaluations plus optimistes. Mais ça va certainement durer plusieurs mois encore, ça pourrait aller jusqu'à un an et demi », a expliqué le scientifique dans un entretien avec la chaine allemande ARD. Des propos qui démontrent en tout cas que la situation est prise très au sérieux en Allemagne, notamment en ce qui concerne le retour du public dans les stades. Une prudence qui pourrait servir d'exemple, sachant que l'Allemagne demeure un pays dont les mesures de précaution ont été jugées comme très efficaces dans la lutte contre le Covid-19.