Enyeama, Boufal, le LOSC est de retour !

Enyeama, Boufal, le LOSC est de retour !

Photo Icon Sport

Dans un match musclé, Lille a tenu le choc face à Bordeaux avec un succès 2-0. Enyeama a fait du Enyeama, Boufal a fait la différence et les Nordistes, avec cinq victoires sur les six derniers matchs, peuvent toujours rêver de l’Europe. 

Cela sentait bon la course à l’Europe ce dimanche au Grand Stade de Lille. Bordeaux, ragaillardi par sa victoire face à l’OM, tentait de poursuivre son sprint vers la troisième place, tandis que le LOSC pouvait garder l’espoir de terminer la saison en trombe et ainsi aller chercher la sixième place. Le début de match était donc enlevé, ce qui n’a pas toujours été le cas pour ces rencontres du dimanche après-midi. Rolan semait le doute d’une tête plongeante au cœur de la défense lilloise, mais Enyeama était encore une fois parti pour un grand match (3e). Dans la foulée, après un débordement de Boufal, Lopes pensait marquer d’un tir croisé, mais Mariano sauvait sur sa ligne (4e). Le ton était donné, et Boufal continuait sur sa lancée. Après une série de crochets, l’ancien angevin centrait pour Roux, dont la tête décroisée trompait Carrasso (1-0, 13e). Bordeaux prenait progressivement le match à son compte, mais Enyeama intervenait avec à propos sur plusieurs situations chaudes. 

Après le repos, les Girondins s’activaient, mais toujours sans réussite, le portier nigérian freinant notamment un lob de Poko, ce qui permettait à Kjaer de sauver son camp (50e). Le LOSC souffrait, et la tension montait d’un cran, avec des avertissements distribués à la pelle. Mais il était dit que le mur Enyeama serait le plus fort ce dimanche, avec une énième parade sur un tir à ras de terre de Saivet, que le portier du LOSC détournait du bout des gants sur son poteau (75e). Lille s’accrochait donc à cette victoire qui, sur un dernier ballon, était enfin assurée. Boufal, très inspiré, trouvait Traoré dans la profondeur, permettant au jeune attaquant de conclure en toute tranquillité (2-0, 93e). Un succès nordiste qui lui permet de revenir à deux points de son adversaire. Pour Bordeaux, qui compte désormais cinq points de retard sur Monaco, le podium sera difficile à aller chercher.