Alonzo : «J’ai les boules»

Alonzo : «J’ai les boules»

Le gardien de but nantais tentait tant bien que mal de garder son calme après la défaite à Caen (3-0).

Que ce soit au micro de Canal + ou face à la presse, Jérôme Alonzo ne s’est pas défilé après le naufrage nantais à Caen. Avec un premier quart d’heure cauchemardesque et trois buts encaissés, le portier du FC Nantes reconnaît que la messe était dite. « On a commencé le match à 20h02, enfin à 20h20 même. Mais, si on avait commencé à 20h, il y avait largement de quoi faire 0-0 voire plus si affinités. Ce soir, je suis très triste. Je ne suis vraiment pas content. Je suis gardien, j'ai pris trois pions. Ça me fait chier. L'analyse du match est vite faite. Ça ne sert à rien de parler des 89 minutes qui ont suivi le but parce que cela a tout changé. A nous, et j'espère dans l'intimité du vestiaire, de refaire le puzzle de cette première minute. Et d'avancer. C'est notre boulot. On est sportif de haut niveau. Il faut repartir. Jusqu'au mois de mai, la route est longue. En tout cas, moi, là, je suis très triste. J'ai vraiment les boules, mais je suis tout sauf abattu », précise dans Ouest-France, Jérôme Alonzo, qui n’avait pas grand-chose à se reprocher sur les trois buts.