UEFA : Le FPF menacé, c’est la panique au Bayern Munich

UEFA : Le FPF menacé, c’est la panique au Bayern Munich

Photo Icon Sport

Initialement exclu des compétitions européennes pour les deux prochaines saisons, Manchester City a vu sa sanction annulée par le Tribunal arbitral du sport (TAS). De quoi inquiéter le Bayern Munich.

Le fair-play financier pourra-t-il survivre ? Après la « victoire » de Manchester City, le règlement de l’UEFA est clairement menacé. Rappelons que le club mancunien, d’abord épinglé et sévèrement sanctionné, a finalement été blanchi par le TAS. Une décision qui remet forcément en cause l’existence du FPF, dont la disparition permettrait aux plus riches de se lâcher au mercato.

Autant dire que cette perspective effraie le Bayern Munich et son président Karl-Heinz Rummenigge, réputés pour leur bonne gestion financière. « Nous avons besoin d'un règlement qui respecte la loi, a réclamé le dirigeant bavarois interrogé par Süddeutsche Zeitung. Le fair-play financier doit prendre une nouvelle forme, plus sérieuse et durable. Un salary cap comme aux Etats-Unis est impossible en Europe parce que le droit de la concurrence l'interdit. » Sans plafonnement des salaires, Olivier Kahn estime qu’il sera impossible pour le Bayern de baisser les revenus de son effectif.

Kahn prévient le Bayern

« Nous sommes dans une compétition de football avec l'Europe. Si nous commençons à réduire les salaires maintenant et que nous sommes les seuls à le faire, nous n'obtiendrons pas les joueurs qui nous permettront de rester compétitifs au plus haut niveau à l'échelle internationale, a prévenu le membre du conseil d’administration du champion d’Allemagne. Les meilleurs joueurs vont dans les clubs qui les payent le mieux. Nous sommes les premiers à recevoir des critiques parce que nous ne recrutons pas les meilleurs joueurs. » Cette fois, le Paris Saint-Germain appréciera de ne pas avoir été cité...