Real Madrid : Zidane peut s’énerver, voici la preuve

Real Madrid : Zidane peut s’énerver, voici la preuve

Icon Sport

Lâché par les clubs anglais et italiens au cours des derniers jours, le Real Madrid est finalement considéré comme le dindon de la farce dans le dossier de la Super League européenne. 

Florentino Perez doit l’avoir mauvaise. Après l’annonce du lancement du projet de la Super League dimanche dernier, le président du Real était un peu le roi du pétrole. Leader d’un groupe de douze clubs, Perez s’est finalement retrouvé tout seul, avec le… Barça, en l'espace de quelques heures, vu que les Anglais et les Italiens ont fui la nouvelle compétition. Alors que la Super League est morte-née, le Real reste un peu sous la menace de l’UEFA, qui cherchera peut-être à sanctionner les grands clubs européens qui ont essayé de contrecarrer la Ligue des Champions. Même si Madrid n’a violé aucun règlement, Aleksander Ceferin ne manquera pas une occasion d'étouffer le Real.

Zidane s’agace, la presse avec

Pas vraiment en danger en vue de sa demi-finale contre Chelsea, sachant qu’aucune base légale n’existe pour jusitifer une éventuelle sanction, la Maison Blanche traverse quand même un moment compliqué. Et ce n’est pas la nervosité de Zinédine Zidane en conférence de presse qui prouvera le contraire. « La sanction de l’UEFA serait illogique. Nous avons le droit de jouer la Ligue des champions et nous allons le faire, comme toujours. Ce débat est stupide et absurde », a balancé ZZ. Adepte de la langue de bois sur tous les sujets, l’entraîneur français n’a pas fait l'unanimité devant les médias ce vendredi, avant le match face au Betis. « Le Français a marchandé les questions de la conférence de presse avec son habileté historique », a lâché un journaliste de Mundo Deportivo. Preuve que la communication de Zizou commence à agacer, alors que les résultats de son équipe sont parfaits en ce moment, que ce soit en Liga ou en C1...